Agressé au centre pénitentiaire de Ducos, un détenu perd un oeil

justice
Prison Ducos
Centre penitentiaire de Ducos ©Martinique 1ère
Un détenu âgé de 20 ans, a été gravement blessé, suite à un lynchage, hier (20 juillet) à la prison de Ducos. Le pronostic vital n’est pas engagé, mais la victime a perdu un œil. Ses agresseurs, deux prisonniers, tous les deux âgés de 26 ans, ont été placés en garde à vue.

Un détenu est en soins intensifs depuis hier soir (mercredi 20 juillet) au CHUM (Centre Hospitalier Universitaire de Martinique. Le jeune homme, âgé de 20 ans, a été gravement blessé, suite à un lynchage, à la prison de Ducos. Son pronostic vital n’est pas engagé, mais la victime a perdu un œil.
 
Ses agresseurs, deux prisonniers, tous les deux âgés de 26 ans, ont été placés en garde à vue. Le drame est survenu après que les deux hommes aient fait entrer la victime dans leur cellule. "Ce détenu a été pris dans un véritable guet-apens par deux autres codétenus qui l'ont fait entrer dans leur cellule. Puis ils l'ont bâillonné. Il a reçu de multiples coups de poing et des coups de pics artisanaux sur le corps", précise le syndicat FO du centre pénitentiaire de Ducos dans un communiqué.

Une corde a été passé au coup de ce détenu pour l'étrangler et le tuer, d'après ses dires, il a fallu l'intervention d'autres détenus et des personnels pénitentiaires présents pour mettre fin à cet acte de torture et de barbarie.

La victime a été prise en charge afin de recevoir des soins. Hospitalisé depuis hier (mercredi soir) au CHUM, le détenu a perdu un oeil.

Sur les circonstances de cet incident Patrick LOUVOUNOU, délégué local à FO Pénitentiaire, interrogé par Grégory Gabourg

Patrick Louvounou agression détenu

FO Pénitentiaire appelle à un blocage de la maison d’arrêt, le 8 août prochain, si ses revendications ne sont pas satisfaites. Le syndicat demande la sécurisation de l’ensemble d’une zone propice aux trafics de drogue et le recrutement de personnels supplémentaires pour le nouveau centre d’hébergement.