Agriculteur, mécanicien, acteur, citoyen du monde, Léon Louveau de la Guigneraye s'en est allé

hommage
Léon de la Guigneray
Léon de la Guigneray (1933-2020). ©Collection privée
Léon Louveau de la Guigneraye, le passionné de mécanique et d'agriculture est décédé le dimanche 12 janvier 2020. Connu pour son ouverture d'esprit, Il avait été décoré de l'ordre national du mérite en 2004 notamment pour ses 51 ans d'activités professionnelles.
Léon Louveau de la Guigneraye est né le 30 août 1933 à l’habitation Fond Rousseau à Schoelcher. Il a d'abord travaillé aux usines Citroën. Puis il part en Afrique dans l'armée en tant que mécanicien. À son retour il s'est engagé pour la guerre d'Algérie.

Il revient en Martinique et reste dans le monde de l'automobile au Marin et à Petit-Bourg.
Homme atypique, Léon Louveau de la Guigneraye touche à tout, il a suivi le chantier de la construction d’un hôtel aux Grenadines, fait des cascades automobiles, mais aussi du cinéma.
 

Un des précurseurs de la culture du melon dans le sud Martinique


Un premier rôle dans le "Sang du Flamboyant de François Migeat" en 1980. Il a joué aux côtés de Sanvi Panou, Émilie Benoît et Jacques Perrin. Il a également participé au film "la Rue Case Nègres d'Euzhan Palcy," sorti en 1983, avec Darling Légitimus, Douta Seck et Joby Bernabé. Il interprétait le rôle du père de Léopold (Laurent Saint-Cyr), l'ami de José (Garry Cadenat). 

Gérant de l'entreprise Pointe Cailloux fondée en 1997, il travaillait aussi dans le secteur de la culture de légumes, de racines et de tubercules. Il fut aussi l'un des précurseurs de la culture du melon.
Léon Louveau de la Guigneraye a été décoré de l'ordre national du mérite en 2004 au grade de chevalier pour ses 51 ans d'activités professionnelles et de services militaires.

Après avoir quitté la vie professionnelle, il s'est installé à la Pointe Cailloux à Sainte-Anne. D'une grande gentillesse, "sa maison était ouverte aux martiniquais de toutes générations et de toutes tendances politiques", racontent ceux qui ont apprécié son affabilité.

Léon Louveau de la Guigneraye est décédé à l'âge de 87 ans. Ses obsèques ont été célébrées le mercredi 15 janvier 2020 au Marin.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live