publicité

Les agriculteurs du Sud confrontés à des restrictions de l'eau du barrage de la Manzo

La saison de Carême, est une fois de plus très sèche cette année. Comme à chaque fois des restrictions sont demandées à la fois à la population, mais aussi aux professionnels concernant l’utilisation de l’eau. Des restrictions qui pour ces derniers concernent le barrage de la Manzo.

Zone de sécheresse dans la commune de Sainte-Anne. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Zone de sécheresse dans la commune de Sainte-Anne.
  • Pedro MONNERVILLE
  • Publié le
Les agriculteurs du sud de l’île sont quelques 500 professionnels à utiliser régulièrement l’eau du barrage de la Manzo dans le cadre de leur activité.
Mais compte tenu des déficits pluviométriques, la distribution d’eau du PISE (Périmètre Irrigué du Sud Est) est interrompue depuis lundi 8 avril 2019, et ce jusqu’à nouvel ordre.

Quand le site est en état de fonctionnement optimal, la capacité du barrage est de 8 millions de mètres cubes. Une capacité satisfaisante hors période de sécheresse.
 

Le barrage de la Manzo : 50 % de perte d’eau


À l’heure actuelle avec ce déficit de pluies observées depuis plusieurs semaines,  le barrage de la Manzo est tombé à quelques 3,5 millions de mètres cubes d’eau, soit une perte de plus 50 %.
Avec une telle capacité, les agriculteurs peuvent encore travailler jusqu’à la fin du carême, c'est à dire jusqu’à la mi-juin, mais pas au-delà.
 

Des mesures de restriction inévitables


Des mesures de restriction ont été mises en place afin d'inviter les professionnels à limiter leur consommation. Il est ainsi préconisé d’avoir une utilisation modérée de l’eau, pas d’arrosage intempestif.
Il leur est aussi vivement conseillé d’informer le PISE en charge de la gestion du barrage, des éventuelles fuites d’eau constatées sur leurs exploitations. 

Au total ce sont près de 3 200 hectares qui sont alimentés par le site de la Manzo. Avec une utilisation modérée, les agriculteurs peuvent encore faire face à une sécheresse qui s’annonce ardue cette année encore, en attendant le retour de la saison des pluies prévue vers la fin du mois de juin.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play