publicité

Alerte sur les médicaments à base de valsartan : 6 sont concernés en Martinique

Plusieurs lots de médicaments à base de valsartan ont fait l'objet d'un retrait des pharmacies de France. Les patients martiniquais sont également concernés. Cependant pas d'inquiétude immédiate, ils doivent suivent la procédure en place et consulter leur médecin. 

médicaments © Pixabay
© Pixabay médicaments
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
C'est l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé qui a donné l'alerte. À la réception de ce message, les pharmaciens de Martinique ont eux aussi procédé au retrait des lots de médicaments concernés. La molécule appelée valsartan permet de traiter l'hypertension artérielle ou dans certains cas l'insuffisance cardiaque. 
 

Six médicaments sont concernés en Martinique

"ll s'agit d'un principe de précaution. On a retrouvé des traces de produit potentiellement à risque dans le principe actif qui a servi à la production des médicaments. Ce sont donc des traces et un risque potentiel et pas forcément avéré. Ce qui fait qu'il n'y a pas une urgence à rappeler tous les traitements", explique Damien Dudognon, président suppléant de la délégation de l'ordre des pharmaciens de la Martinique. 

Ce rappel a donc été effectué auprès des pharmaciens de l'île. Cependant difficile de dire combien de personnes sont concernées en Martinique, mais l'ordre des pharmaciens considère qu'ils sont nombreux. "La population martiniquaise étant assez concernée par l'hypertension, il y a une forte population susceptible de prendre ces médicaments-là", rappelle Damien Dudognon. 
 

Un numéro vert pour répondre aux questions : 0 800 97 14 03


Par ailleurs, "il y a beaucoup de formes différentes du produit, plusieurs médicaments qui sont concernés. C'est le valsartan, mais il est associé à une autre molécule dans un autre médicament et dans chaque cas, il y a plusieurs dosages et ça multiplie les formes".

Les patients sont invités à consulter leur médecin et de ne surtout pas interrompre leur traitement sans avis médical. Un numéro vert a été mis à leur disposition pour répondre à leurs questions : 0 800 97 14 03.

"Il n'y a pas un rappel de lot des boîtes en possession des patients. C'est-à-dire que les patients peuvent continuer leur traitement malgré tout. C'est au moment du renouvellement que la décision sera prise", ajoute Damien Dudognon.
© ANSM
© ANSM
"Le risque potentiel est à long terme. C'est s’il y avait un usage très prolongé de ces produits-là contenant ces molécules à risque. Là, il pourrait y avoir un impact sur la santé. D'où le retrait des produits concernés. Tous ne sont pas concernés, il y a quelques lots", poursuit-il.
 

Deux rappels en quelques mois


En juillet 2018, un précédent rappel de certains lots de médicaments a été effectué, après l’identification d’un défaut de qualité lié à la présence d’une impureté, la NDMA (Nnitrosodiméthylamine), dans la substance active du valsartan.

"On n’avait pas été trop impacté par la première vague parce que les laboratoires concernés n'étaient pas vraiment représentés en Martinique. Par contre là, sur la deuxième vague, on est un peu plus concerné parce que là les laboratoires sont représentés sur place", insiste Damien Dudognon. 

Ces deux retraits consécutifs pourraient conduire à une pénurie de médicaments sains à base de cette molécule. Selon l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé, de nombreuses alternatives thérapeutiques existent. Ainsi, "il est préconisé pour les patients de consulter leur médecin pour envisager un autre traitement".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play