Alfred Marie-Jeanne et ses proches seront jugés à Paris

justice
Alfred Marie-Jeanne
Alfred Marie-Jeanne et (de dos) Alex Ursulet, l'un de ses avocats ©Martinique 1ère
Alfred Marie-Jeanne sera jugé par le tribunal correctionnel de Paris. Décision de la cour de cassation dans le dossier de faux et usage de faux, prise illégale d'intérêts et recel de prise illégale d'intérêts concernant le député et président du conseil exécutif de la CTM et deux de ses proches.
Le procureur général de Fort-de-France, Bernard Rabatel, avait réclamé  le dépaysement du procès "pour une bonne administration de la justice", plaidait-il. La cour de cassation vient d’accéder à sa demande.

Le procès D'alfred Marie-Jeanne qui devait se tenir le 9 novembre 2016 au palais de justice de Fort-de-France, aura donc lieu au tribunal correctionnel de Paris. Programmé la première fois en mars 2016, l’audience avait été suspendue à la demande des avocats de la partie civile alors que la salle était remplie des partisans d’Alfred Marie-Jeanne.

Dans sa requête, le procureur général reprochait au prévenu et à ses avocats une stratégie de déstabilisation de la justice consistant à mettre en cause "la capacité du ministère public à prendre des réquisitions conformes à l’intérêt de la loi".

Alfred Marie-Jeanne est poursuivi ainsi que sa fille Maguy, et Mark Frampton, le compagnon de celle-ci, pour prise illégale d’intérêts, recel de prise illégale d'intérêts, faux et usage de faux dans le cadre d’un dossier de coopération régionale avec les îles de la Dominique et de la Grenade.