publicité

Les algues sargasses sont de retour

Cela fait près de trois semaines que les riverains de la côte Atlantique de l'île vivent à nouveau des moments pénibles avec des émanations puantes d'algues sargasses. L'ARS est sur ses gardes face à ce problème récurrent de santé publique.

Les algues au front de mer et au port de pêche du Marigot. © P.J.G.
© P.J.G. Les algues au front de mer et au port de pêche du Marigot.
  • Pedro Monnerville
  • Publié le , mis à jour le
En cette période de fête, voilà un cadeau de Noël dont se passeraient bien bon nombre d’habitants de la côte Atlantique du nord au sud du territoire. Ils vivent un véritable calvaire depuis plusieurs semaines avec le retour des algues sargasses.

La côte Atlantique


S'il y a cependant une stabilisation des sargasses dans des zones précises, comme du côté du Robert au quartier Pointe Savane, à Pontaléry, ou encore Four à chaux, ces algues portées par des vents d’est se tassent également à Trinité, au François, ou au Marigot.

Des échouages  qui arrivent par petites plaques et qui rendent la vie des riverains impossible à cause de ce gaz nauséabond qu’elles dégagent.
Ce n’est pas la première fois que tels échouages se font sur nos côtes, l’an dernier à la même époque on avait aussi constaté l’arrivée massive de sargasses sur notre littoral. Du coup c’est le quotidien des habitants qui est perturbé.

Plusieurs sites sous haute surveillance


Rappelons que les émanations de ces algues ont des effets sur la santé. Elles provoquent des conjonctivites, des maux de tête, des maux de gorge, de la toux, des allergies et des problèmes cutanés. Plus que jamais c’est la santé de ces riverains qui est en cause.

L’Agence Régionale de Santé l’a bien compris et c’est en ce sens qu’un réseau mesurant les émanations d’hydrogène sulfuré a été déployé. Il est réparti sur une quinzaine de sites, dont le Marigot, le Diamant, en passant par le Vauclin, le Robert, le François ou encore Sainte Anne.

Les autorités devront à nouveau accentuer leur vigilance sur le retour ce souci de santé majeure au cours des prochains jours.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play