publicité

L'ancien diplomate Alain Aumis se passionne pour la peinture

L’ancien diplomate, homme de culture et mélomane averti, Alain Aumis, prépare une exposition étonnante intitulée "Rad kabann", pour le mois de juillet à Fort-de-France. Il transcende la misère pour sublimer la vie.

Alain Aumis dans son atelier © D. Bétis
© D. Bétis Alain Aumis dans son atelier
  • Par Daniel Betis
  • Publié le
À 69 ans, Alain Aumis, ancien diplomate, chef de protocole de président, grand voyageur revenu en Martinique, se laisse bercer par une passion qui le poursuit depuis l’enfance : la peinture.

Pour ce rendez-vous avec le public, l’artiste surprend, car son matériel c'est du tissu. "Une matière qui parle, qui rappelle la Martinique d’antan, les coutumes et la vie familiale", dit-il.
 

"Rad kabann" : ces vêtements qu’on entreposait sous les lits

 

Alain Aumis propose une ballade picturale pleine de couleurs chargées d’histoires. Le plasticien d’une grande sensibilité (qu’il essaye de masquer), nous offre une peinture vivace, révolutionnaire. Il réalise un lien intergénérationnel. 

Une transmission que les jeunes de vingt ans ne connaissent pas. Il utilise des vêtements que nos parents entreposaient sous les lits.  Ces "rad Kabann "servaient de torche pour nos marchandes, permettaient également de rapiécer ou de tailler de nouveaux vêtements. 

Alain Aumis

L'exposition "Rad kabann", d'Alain Aumis est à voir à partir du 8 juillet à La Galerie Arsenec (Atrium) à Fort-de-France.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play