publicité

L'ancien magistrat Léon-Laurent Valère est décédé

L'ancien haut magistrat martiniquais Léon-Laurent Valère, est décédé ce jeudi soir (8 février) à l'hôpital Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France à l'âge de 83 ans.

Décès de Léon-Laurent Valère, magistrat honoraire de la Martinique © Antilla
© Antilla Décès de Léon-Laurent Valère, magistrat honoraire de la Martinique
  • Martinique La 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Ancien et brillant avocat au barreau de Fort-de-France, haut magistrat (premier président de la Cour d’appel d’Agen), le martiniquais Léon-Laurent Valère est décédé jeudi soir (8 février 2018), à l'hôpital Pierre Zobda Quimtan à Fort-de-France.

Léon-Laurent Valère fut aussi un militant gaulliste, candidat aux municipales à Fort-de-France en 1977. C'est lors de cette campagne électorale que le PPM a placardé une affiche en ville en le surnommant "King Kong", en effectuant un montage et en détournant les deux affiches de films à l'affiche, "King Kong" et "Peur sur la ville". Il a dû quitter la Martinique avec ses 5 enfants après cet épisode puis est devenu magistrat en France.

Léon-Laurent Valère a terminé sa carrière comme premier président de la Cour d'appel d'Agen, le premier Martiniquais à occuper un tel poste. À sa retraite il est revenu chez lui, en Martinique. 

En tant qu'avocat, il a notamment défendu Pierre Just Marny dont il était l'ami de son père. Il a fini par devenir ami avec son client par la suite.

"Léon Laurent Valère était un homme courageux, un homme digne, un homme juste, un homme droit"

 

Léon-Laurent Valère (résumé)

1954-1955 : Lauréat de la faculté de droit de Paris : 1er prix de droit civil et 1er prix de droit administratif
1957 : Il épouse Rose Charlery-Adèle
1958 : Certificat d'aptitude à la profession d'avocat
1959-1979 : Avocat au barreau de Fort-de-France
1975-1976 : Bâtonnier de l'ordre des avocats
1967-1979 : Conseiller général à Fort-de-France
1979-1993 : Successivement juge, 1er juge et vice-président du Tribunal de grande instance de Créteil.
1993-1996 : Président à la Cour d'Appel de Papeete
1996-1999 : Premier président de la Cour d'appel d'Agen

Père de cinq enfants : Laurent, Frédéric, Gérard, Gilles, Emmanuel (dit Victor Ô).

Chevalier de l'Ordre national du mérite (1975) ; Officier de la Légion d'Honneur.

Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play