martinique
info locale

Les anciens parlementaires lancent un plaidoyer pour la réorganisation de la santé en Martinique

hôpital
Parlementaires Martiniquais
en haut (de Droite à Gauche) Alfred Almont - Roger Lise en bas Anicet Turinay - Guy Lordinot - Pierre Petit ©Martinique La 1ère
Pierre Petit, Anicet Turinay, Alfred Almont, Roger Lise et Guy Lordinot, tous anciens parlementaires martiniquais, expriment leur compassion pour l'hôpital. Ils lancent un plaidoyer pour la réorganisation de la santé en Martinique.
"Le système de santé en Martinique : mieux vaut prévenir que guérir", c'est le titre d'un texte  rédigé par d'anciens parlementaires martiniquais.

Les anciens députés, Pierre Petit, Anicet Turinay, Alfred Almont, Guy Lordinot et l'ancien sénateur Roger Lise s'alarment quant à la "défaillance" de l'hôpital en Martinique et à la pénurie de médecins. 

"Notre amour du pays natal au sein duquel nous nous sommes vu confier, naguère, des responsabilités, nous commande de prendre position sans démagogie", écrivent-ils.
 

La santé, une cause martiniquaise


Le texte nous est parvenu lors de l'annonce par le chef de l'État, du déblocage de 40 millions d'euros pour le service public de l'hôpital.Les anciens parlementaires souhaitent que la santé soit l'affaire de tous. "Il importe plus que jamais que la santé soit sauvée ; elle doit être notre affaire, faisons-en sorte qu’elle soit une cause Martiniquaise".

Voici l'intégralité du texte signé par Alfred Almont, Roger Lise, Guy Lordinot, Pierre Petit et Anicet Turinay 

Contribution des parlementaires

Publicité