martinique
info locale

L’anglais désormais enseigné dès la maternelle en Martinique

éducation
Recteur de Martinique
Le recteur de l'académie de Martinique, Pascal Jan, en visite dans une école du Marin ©Académie de Martinique
Le dispositif expérimental "Parcours Anglais Plus" lancé en 2018 par l’académie de Martinique se concrétise. Il s'agit d'enseigner la langue de Shakespeare, de la maternelle à la terminale. Il concerne tous les niveaux, dans l'enseignement général et professionnel. 
Lancée en 2018 par l’académie de Martinique, cette expérimentation a vocation à améliorer le niveau d'anglais des élèves. Il s'agit d'enseigner la langue ("avec la langue" précise le rectorat), de la maternelle à la terminale, afin de doter les élèves d'un niveau de compétence et de qualification indispensables dans la recherche d'un emploi au sein d'un environnement régional anglophone.

Ce dispositif expérimental repose sur l’organisation suivante : 3 heures massées par semaine ou 45 minutes quotidiennement. L'expérience axée sur la maîtrise orale de l'anglais est menée dans chacun des trois bassins aux Antilles-Guyane. Elle concerne tous les niveaux de l'enseignement général et professionnel. 

Des immersions en milieu anglophone ont été organisées depuis, et un premier retour d'expérience a eu lieu ce jeudi 21 novembre 2019 au lycée Montgérald du Marin, à la suite d’un séjour à la Barbade auquel ont participé plusieurs enseignants de cet établissement.

(Re)voir le reportage de Dominique Legros et Jean-Marc Kennenga.
Le recteur Pascal Jan a également visité l’école mixte A du Marin dans le cadre de ce dispositif "Parcours Anglais Plus".  

L’anglais, une plus-value dans le monde du travail


En effet, dans un environnement caribéen majoritairement composé d’anglophones, une maîtrise même partielle, de la troisième langue la plus parlée au monde s’avère indispensable pour l’épanouissement personnel des élèves d’aujourd’hui et acteurs économiques de demain. La langue anglaise permet  d’intégrer beaucoup de secteurs d’activités, à commencer par le tourisme, une filière vitale pour l’économie locale.

Bien d’autres secteurs d’activités exigent de plus en plus une maîtrise parfaite de l’anglais, tels que les métiers liés au numérique, au commerce, aux télécommunications, à l’ingénierie, à la biologie, aux langues bien sûr...car l’anglais est devenu la langue officielle des affaires dans de nombreux pays au monde.
Publicité