Après 43 jours, Ismaël Némorin est de retour au Vauclin

famille
Ismael Némorin retour en famille
Ismaël Némorin libre après son audition à la gendarmerie du Lamentin ©Martinique 1ère
Ismaël Némorin est rentré chez lui au Vauclin ce samedi 1er juillet à 3 heures. Entendu par la justice pendant cinq heures. Il a fait le récit de son aventure après 23 jours de mer et donné des précisions sur sa sortie en mer avec son compagnon de traversée Christophe Kimper resté introuvable.
Après 43 jours d'absence et cinq heures d'audition la nuit dernière (vendredi 30 juin), Ismaël Némorin est rentré chez lui au Vauclin ce samedi 1er juillet à 3 heures. Il a pris un vol Curaçao - Saint-Martin - Fort-de-France pour regagner son Île.

Cinq heures d'audition

À son arrivée il a été entendu par les gendarmes de la brigade du Lamentin. Ismaël Némorin a fait le récit de son aventure après 23 jours de mer et donné des précisions sur sa sortie en mer avec son compagnon de traversée Christophe Kimper, resté introuvable. Une instruction a été ouverte pour disparition inquiétante à cause de son compagnon de traversée Christophe Kimper, resté introuvable. Son audition se termine à deux heures du matin. 

Une simple virée au départ ...

Christophe Kimper, Ismaël Némorin, décident de faire une virée à Sainte-Lucie en bateau le vendredi 19 mai dernier. Après plusieurs jours deux deux familles Vauclinoises  signalent la disparition de deux de leurs proches. Le Cross Antilles-Guyane a effectué des recherches en mer restée sans succès. Les deux  hommes ont subi une panne moteur sur le trajet retour, samedi 20 ou dimanche 21 mai, et ont commencé à dériver à 49 kilomètres de Sainte-Lucie. Son compagnon d'infortune, Christophe Kimper victime d'hallucinations s'est selon les déclarations d'Ismaël Némorin, jeté à la mer.
Depuis son sauvetage en mer après 23 jours de dérive, le 12 juin dernier, il est récupéré  en compagnie d’un autre individu  par un bateau de croisière, à 800 kilomètres des côtes de Sainte-Lucie. Le jeune homme est resté 16 jours dans un centre de rétention en attendant des papiers pour rentrer en Martinique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live