Après 55 jours de confinement, la Martinique s'installe ce 11 mai dans le déconfinement

coronavirus
Déconfinement
La Martinique petit à petit sort de sa phase de confinement ©B. Brault
11 mai 2020. Une date qui restera dans les mémoires. Depuis 6 heures ce matin, les habitudes oubliées pendant 55 jours reprennent petit à petit. Plus rien ne sera comme avant disent certains ... une chose est sûre, nous nous parlerons le plus souvent masqués et en respectant les gestes barrières.

6h00


Ce lundi 11 mai, la rocade entre le Lamentin et Fort-de-France, reprend presque des allures d"avant". Avant c'était jusqu'au 16 mars 2020 date de la déclaration du jour du confinement. 
La circulation était fluide ce matin sur la rocade. Le temps pour les entreprises de s'organiser et de faire les comptes. Combien arriveront à relever le défi de reprendre une vie économique fiable après 55 jours d'inactivité ? 
11 mai 2020 rocade
©Brigitte Brault
La vie économique et sociale qui s'était arrêtée pour de nombreux martiniquais est relancée. Pendant 55 jours, chômage technique, plus de petits boulots de rue, télétravail, ont forcé bon nombre de personnes à rester chez soi. N'oublions pas non plus les autorisations de sorties avec des domaines précis pour justifier sa présence hors de son domicile.
 

6h50


Nous sommes devant le grand marché de Fort-de-France.  Des marchandes piaffent d'impatience à l'idée de reprendre leur travail. Aucune information ne filtrent disent-elles et nous avons besoin de travailler.

(Voir vidéo réaction d'une marchande)
Quelques étals de fruits et de légumes sont déja installés. La production agricole privilégiée pendant le confinement par les "opérations paniers" est déjà bien en évidence pour la clientèle.
Marché
©B. Brault
Ici et là, une table, un parasol et un vendeur de gâteaux, petits pains au chocolat et biscuits secs. Les automobilistes s'arrêtent. Vendeur et acheteur sont masqués et gantés. 
déconfinement
vendeur présent tôt le matin à Fort-de-France ©B. Brault

7h15


En plein Fort-de-France, une femme médite devant le parc vide. Elle semble reprendre goût à la vie ... enfin ... plus d'autorisation de sortie à montrer aux forces de l'ordre. 
Déconfinement
femme sur banc public à Fort-de-France ©B. Brault

7h22


Rue de la Liberté à Fort-de-France. La circulation reste fluide aussi. Ici et là des livraisons mais sans plus. Le café tant prisé des martiniquais et des touristes reste fermé.
Déconfinement / Fort-de-France
Fort-de-France, rue de la Liberté, un jour de confinement en mai 2020 (image d'illustration). ©B. Brault

7h26


Les éboueurs, eux, ont toujours été là. Sans eux, la crise sanitaire aurait pris une tout autre tournure. Alors, comme tous les matins, rue de l'impératrice, ils enlèvent les poubelles publiques et posent un sac plastique neuf. Un travail à saluer tout autant que celui de toutes celles et ceux qui ont oeuvrés pour que nos vies continuent dans les meilleurs conditions possibles depuis l'épidémie de covid-19. 
Déconfinement : nettoyage
Service de nettoyage à -Fort-de-France ©B. Brault

7h30


Un peu plus loin, des agents font place nette. Les feuilles mortes se ramassent à la pelle comme dirait la chanson, mais ici le souffleur fait son boulot
Nettoyage
nettoyage dans les rues de Fort-de-France ©Brigitte Brault

7h41


Puis il y a les taxis collectifs. Bien en peine ce matin à trouver des clients. Ils ont appliqués les gestes barrières necessaires aux transports des passagers entre les communes et le capitale de la Martinique.
Déconfinement
Les taxis collectifs ont repris du service (11 mai )

7h50


Petit à petit, le déconfinement s'installe. Les rues ont retrouvé un peu d'animation en ce début de journée. L'activité économique semble s'installer. Le nombre de voitures augmentent au fil des heures. Et le feu rouge installe son autorité. Stop.
Déconfinement
Circulation dans les rues de Fort-de-France ©B. Brault
Progressivement la Martinique revit. Il ne faut pas oublier les mesures barrières et les distanciations sociales. Marchés, rue pietonnes, centres commerciaux seront sans aucun doute un peu plus encombrée. Dès aujourd'hui on note la réouverture des salons de coiffure, des boutiques de vêtements, des fleuristes et des librairies.