Après avoir été contaminé par le Covid-19, un jeune martiniquais lance un message d'alerte

coronavirus
Coronavirus Covid 19
Analyse Coronavirus Covid 19 ©jarun011 - AdobeStock
Touché par le Covid-19 après avoir participé à une fête en Guadeloupe, un jeune étudiant martiniquais est en quatorzaine à son domicile. Il a pris conscience que le virus peut toucher tout un chacun et lance un message d'alerte en direction des jeunes.
Il pensait que ça n'arrivait qu'aux autres, que le Covid-19 touchait plus les seniors que les jeunes. 

Alors, il a comme tant d'autres, répondu présent pour participer à une fête privée en Guadeloupe. Aucun participant ne portait de masque, pas de distanciation physique non plus. 

Pour respecter son souhait, nous ne dévoilerons pas son identité. Il va avoir 20 ans et est étudiant.

Quelques jours après cette fête, sa soeur lui montre une photo d'une des personnes touchées par le Covid-19. Il prend alors conscience qu'il l'a côtoyée quelques minutes. 
 

Un test indolore et gratuit


De retour en Martinique, il décide de son propre chef de passer un test pour savoir s'il a le Covid-19. Lorsque le résultat positif tombe, il ne sourcille pas et prend ses responsabilités en se mettant en quatorzaine immédiatement. 

Le prix du test, 85 euros, est entièrement pris en charge par la sécurité sociale et sa mutuelle. 
 

Il faut dire que ce test est indolore, le coton-tige est très fin, j'avais peur quand je l'ai passé mais je n'ai rien ressenti. J'évite d'aller voir mes grands-parents pour le moment et je reste tranquillement chez moi en attendant la fin de la quatorzaine".

Témoignage d'un jeune touché par le Covid-19 dans une fête en Guadeloupe.



Les habitudes du confinement du 17 mars au 11 mai 2020 reprennent le dessus et il prend son mal en patience.
 

J'ai seulement un peu mal à la tête mais j'ai toujours le goût des aliments contrairement aux personnes dont les symptômes du Covid-19 se sont vraiment déclarés.


De cette épreuve, ce jeune étudiant tire des conclusions très logiques. 
 

Je regrette d'être sorti à cette fête mais aujourd'hui mon devoir est de dire que le virus est bien là et qu'il nous faut porter des masques et respecter la distanciation physique. Nous les jeunes nous aimons sortir et bouger. Mais il n'y a pas de vaccin pour le moment nous devons être vigilants.


Avant de repartir en fête il y réfléchira à deux fois. Mais ce qui lui est arrivé peut tous nous concerner si nous n'observons pas les règles élémentaires de prévention du Covid-19.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live