Après l'information les autorités maritimes passent à la répression

sécurité
contrôle affaire maritime
Opération de contrôle des affaires maritimes aux Anses d'Arlet. ©Martinique la 1ère
Opération coup de poing des autorités maritimes cette nuit. Après les trois accidents de ces derniers jours sur la Mercury et le Tour, les affaires maritimes sont passées à la répression. Pour la première fois, les contrôles se font aussi de nuit.

 
Les infractions aux règles de navigations sont plus lourdement sanctionnées et finissent généralement au tribunal maritime quand les contrevenants sont des professionnels. 

Après une campagne de sensibilisation qui a eu du mal à faire son effet place à la répression. Trois accidents récents illustrent le comportement irresponsable de certains propriétaires de bateaux.

Dans la seule journée de vendredi (3 août), une douzaine de suspensions de permis ont été effectuées. Les affaires maritimes envisagent d’autres opérations de nuit dans l’espoir que les comportements changent enfin sur l'eau.

(Re)voir le reportage avec des images d'Olivier Nicolas-dit-Duclos.