Après la Guadeloupe, les ventes de Virapic explosent en Martinique aussi

coronavirus
Pharmacie

Des pharmacies au bord de la pénurie et des clients qui repartent avec des flacons en nombre. Depuis l’annonce dans les médias du laboratoire phytobokaz quant aux vertus de l’herbe à pic contre la covid 19 entre autres, les clients se sont rués dans les pharmacies.

73 flacons de Virapik vendus en journée contre une dizaine en temps normal. Depuis quelques jours, les pharmacies de l'île croulent sous les demandes pour ce complément alimentaire vendu sans ordonnance.


"La demande a explosé"


Un rush qui fait suite à l’annonce du laboratoire Phytobôkaz cette semaine. En effet, selon le dr Henri Joseph, l’herbe à pic pourrait inhiber la reproduction des virus ARN comme la covid 19 dans l’organisme.


(Re)voir le reportage avec des images de Jean-Marc Kennenga.


Pour éviter la rupture de stock, certaines pharmacies ont opté pour le rationnement à deux flacons par personne. Parmi les acheteurs il y a ceux qui découvrent le produit, mais également les inconditionnels qui connaissaient déjà l'herbe à pic  pour ses vertus contre la grippe.

En attendant une validation de la communauté scientifique pour l’entreprise guadeloupéenne, il s’agit d’ores et déjà d’un indéniable succès commercial.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live