Après "Maria" la collecte des déchets est un casse-tête

environnement
dechêts verts
Les déchets verts sont plus volumineux depuis le passe de l'ouragan Maria ©Martinique 1ère
L'ouragan Maria et ses effets sur la nature. Depuis son passage sur la Martinique les 18 et 19 septembre, les déchets verts sont plus volumineux et beaucoup plus importants à collecter. Une situation qui complique le travail des professionnels sur le terrain.
L'ouragan Maria est loin de nous, mais les traces de son passage sont encore bien visibles. Les professionnels en charge de la collecte des déchets ont un surcroît d'activité.
Ils sont confrontés aux déchets multimatériaux, c'est-à-dire le mélange de l'ensemble des emballages ménagers et des papiers, avec les déchets verts (herbe, plantes, arbustes ou arbres), et ajoutez à cela tout ce que le cyclone a transporté.

Ce constat est aussi valable pour les visites lors du porte-à-porte chez l'habitant. Le tri des déchets ménagers concerne la bonne volonté de chacun d’entre nous, et s'il était pratiqué par tout le monde il permettrait de gagner du temps et surtout d'harmoniser les collectes.

(Re)voir le reportage d'Irène Emonidès et Marc Balssa 
©martinique