Après une baisse en 2020, l'économie martiniquaise semble repartir

consommation
Conférence de presse IEDOM/INSEE
Conférence IEDOM/INSEE: de gauche à droite: Hugues Horatius-Clovis (directeur INSEE Martinique), Isabelle PADRA-REBELO (cheffe de la division Action Régionale INSEE Martinique), Nicolas GOBALRAJA (directeur IEDOM) ©Grégory Gabourg
Des indicateurs presque tous à la baisse, mais une économie qui résiste mieux qu’ailleurs. Voilà la photographie de la situation économique de la Martinique en 2020. Le rapport a été présenté mardi matin (13 juillet 2021) par l’IEDOM et l’INSEE.

Comme on le sait, l’année 2020 a été fortement perturbée par la crise sanitaire. Un chiffre résume cette tendance, celui du PIB (Produit Intérieur Brut), qui a reculé ainsi de presque 4% l’an dernier en Martinique. Un mauvais chiffre à nuancer, car ailleurs, la chute est encore plus forte. En effet Le PIB est en recul de - 8% pour la France et de - 6,7% pour la zone Euro.

Alors, comment expliquer cet écart ? Élément de réponse avec Nicolas Gobalraja, directeur de l’IEDOM Martinique.

Nicolas Gobalraja (IEDOM-bilan économique)


Par ailleurs, les indicateurs de ces premiers mois montrent que ce recul a été suivi d’un redressement en 2021. Les précisions d’Hugues Horatius-Clovis, directeur de l’INSEE Martinique.

Hugues Horatius-Clovis (INSEE-tendance)


La consommation est également en berne. Confinements obligent, les Martiniquais ont moins dépensé que d’habitude. Mais la courbe est en train de s’inverser en cette année 2021, selon le directeur de l’IEDOM Martinique.

Nicolas Gobalraja (IEDOM-Consommation)


Cette crise n’a eu qu’un impact limité, jusqu’ici, sur le marché de l’emploi. Les effectifs sont restés plutôt stables, selon Isabelle Padra-Rébélo, cheffe de la division Action Régionale à l’INSEE Martinique.

Isabelle Padra -Rébélo (INSEE - emploi)