Asile politique refusé aux 15 Cubains

immigration
immigrés Cubains 2
Une partie du groupe des ressortissants Cubains sur la plage de l'Anse à l'Ane (Mars 2016) ©Martinique 1ere
Les quinze ressortissants Cubains arrivés clandestinement aux Trois-Îlets en mars dernier se sont vu refuser leur demande d'asile politique. "Ils disposent de deux mois pour faire appel de la décision devant la Cour nationale du droit d'asile" déclare Maitre Camille Célénice.
Les quinze cubains candidats à l'exil, abandonnés le lundi de Pâques sur la plage de l'Anse à l'Âne, aux Trois-Îlets (Martinique) par leur passeur, avaient présenté le jeudi 31 mars 2016 en préfecture une demande d'asile politique. 

L'OFPA (l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides) après avoir entendu les ressortissants cubains lors d'une visioconférence a rejeté leur demande d'asile et estime qu'il n'y a pas d'excuses politiques dans ces dossiers.

Les décisions de l'Ofpra peuvent faire l'objet d'un recours devant la Cour nationale du droit d'asile. Les Cubains peuvent exploiter les voies de recours et ils disposent de deux mois pour faire appel des décisions.

Interview de Maitre Camille Célénice qui accompagnait les Cubains dans leur démarche auprès de la justice intérrogé par Audrey Govindin 

avocat Cubains