Meurtre de Jessica Gabriel : dans l'attente du verdict aux assises de Fort-de-France

justice
Assises de Fort-de-France :
©Martinique la 1ère

Près de trois ans après la découverte macabre du corps de Jessica Gabriel par sa propre fille à leur domicile à Rivière-Pilote (21 janvier 2018), l'auteur présumé des faits est jugé depuis le 25 janvier 2021. Le point avec Franck Edmond-Mariette dans le journal de 13 h présenté par Cécile Marre.

Quatrième et dernier jour de procès de Jean Lambert accusé d'avoir tué Jessica Gabriel.

Les avocats des parties civiles ont plaidé ce matin (jeudi 28 janvier 2021).

Après les réquisitions de l’avocat général, ce sera la place à la défense. Le verdict est attendu en fin d’après-midi.

La douleur incommensurable des parents de Jessica Gabriel

 

Avocate des parties civiles, Maître Boulogne Yang a insisté sur la douleur des parents de la victime Jessica Garbriel.

Ils attendaient des explications concrètes leur permettant de faire leur deuil mais cela n'a pas été le cas pendant ces quatre jours de procès.

Pour l'avocate, Jean Lambert, l’accusé, n’est qu’un manipulateur un menteur un narcissique.

Elle demande aux jurés de ne faire preuve d’aucune clémence.

Retour sur les faits

 

La fille mineure de Jessica Gabriel qui avait 15 ans à l'époque des faits a alerté les gendarmes vers 3 heures du matin, dans la nuit du 20 au 21 janvier 2018, pour les informer que sa mère avait été agressée. 

En arrivant sur place, elle a pu se confier aux gendarmes et désigner l'auteur des faits. 
Très rapidement, l'ex-compagnon de sa mère, un homme alors âgé de 36 ans, originaire du Vauclin est interpellé et mis en examen pour homicide volontaire, aggravé par le viol de la fille de jessica Gabriel, à l'issue de ses aveux. 

Il est connu par la justice puisqu'il a été condamné en 2011 pour des faits de menaces de mort réitérées au détriment d'une précédente compagne.

Ce drame avait scandalisé l'opinion publique, une marche avait rassemblé plusieurs centaines de personnes à Ducos quelques jours après. Mais également l'année suivante, toujours à Ducos.  

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live