L' association de défense des usagers de l'eau en Martinique gagne son procès contre l'opérateur Odyssi

eau potable
ODYSSI
©Logo-Pixabay-Martiniquela1ere
L'association de défense des usagers de l'eau en Martinique (ADUEM) a remporté son procès contre Odyssi. La société chargée de la gestion de l'eau a vu son appel rejeté par le tribunal ce jeudi 13 août 2020 et est condamnée à verser 500 euros à chaque usager du collectif.
L'association de défense des usagers de l'eau en Martinique (ADUEM) a définitivement gagné son procès contre Odyssi (structure d'eau potable).

En mai 2020, 160 usagers aidés d'un collectif de sept avocats, ont porté plainte contre Odyssi afin de rétablir l'eau dans les quartiers des villes de la CACEM (Saint Joseph, Lamentin, Fort-de-France, Schoelcher) et demander une indemnisation.

En première instance, le tribunal a condamné Odyssi à rétablir l'eau dans les communes concernées et indemniser les usagers. La société Odyssi a fait appel de cette décision, mais le tribunal l'a rejetée, confirmant la sanction contre Odyssi.
ADUEM
©@ FB aduem 972
 

Une décision attendue par l'ADUEM 
 

Une décision dont se félicite Evelyne Hierso, présidente de l'ADUEM.

Nous nous attendions déjà au rejet puisque a priori la première audience était déjà une décision exécutoire du tribunal, donc on n'a pas trop compris pourquoi Odyssi a fait appel. (...) Nous avons définitivement gagné le procès. Pour les usagers qui sont restés près de trois mois sans eau c'était quand même difficile, c'était une situation compliquée.

ADUEM

500 euros versés à chaque usager

 

Odyssi doit verser 500 euros à chaque usager, 50 euros d'astreinte par jour. Les avocats ont également mis en place un compte commun pour les usagers afin de consigner les factures d'eau. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live