Au nom de la dignité humaine : Colette vit enfin dans une maison rénovée

logement
Habitat indigne
©Martinique la 1 ère
Le cinéaste martiniquais Khris Burton réalisait il y a un an, le portrait déchirant de Colette Bana, une habitante de Fort-de-France qui vivait dans un logement insalubre. En fin de semaine dernière (24 janvier 2020) elle s'est vue remettre les clés de sa maison entièrement rénovée.
Colette Bana se souviendra du 24 janvier 2020 toute sa vie. 20 ans plus tôt, elle héritait d'une maison insalubre, sans confort, sans toilette, un don de son oncle décédé à son retour de Nouvelle-Calédonie.
 

Un héritage lourd parce que la nouvelle propriétaire n’avait aucun moyen de la rénover 


Colette Bana et son fils frappent alors à toutes les portes et se battent pour trouver les moyens de vivre plus dignement mais sans succès. Jusqu’à leur rencontre salutaire avec cette équipe dirigée par Nathalie Lovy Bine, Présidente de NB Finance et Patrimoine, une société spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine et en défiscalisation.

Le réalisateur-cinéaste martiniquais Khris Burton filme alors la réalité de la vie quotidienne de Colette Bana. Regardez ce film poignant réalisé en octobre 2018.

Son histoire avait alors ému la population et interpellé les autorités en Martinique


20 ans plus tard...Colette Bana se voit remettre les clés de sa maison entièrement rénovée dans le cadre de la défiscalisation solidaire et sociale. Des heures de travail et d’investissement de toute une équipe et un coût d'environ 70 000 €.

 

(Re) voir ce reportage avec les images de Marc-François Calmo. 

©Martinique la 1 ère
Colette Bana a pu bénéficier de l’une des dernières rénovations car le dispositif est supprimé depuis  le 24 septembre 2018 et remplacé désormais par le PLOM (Programme de LOgement Outremer).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live