Les automobilistes se ruent (encore) vers les stations-service

consommation
File de voitures
Les stations-service sont prises d'assaut à cause d'une rumeur de conflit social (1er mars 2017) ©Martinique 1ère
Des files d'attente se prolongent devant les stations-service de Martinique depuis mardi. Les automobilistes craignent une pénurie de carburant à cause d'une rumeur de conflit social chez les transporteurs.
Les files d'attente s'accentuent ce jeudi 1er mars, devant les stations-service de Martinique. Depuis hier soir (mardi 28 février 2017), les automobilistes veulent faire le plein de carburant. Certains craignent une pénurie à cause d'une rumeur de conflit social à l'initiative de la branche la plus radicale des transporteurs. Voir le reportage d'Irène Emonides et Guihem Fraissinet.
Les automobilistes prennent d'assaut les stations-service craignant une grève dure des transporteurs ©martinique
Certains transporteurs ont laissé entendre avant le carnaval, qu'ils étaient prêts  "à bloquer" la Martinique. Rien n'est confirmé pour l'instant. Cette annonce de radicalisation a fait l'objet de dérision sur les réseaux sociaux. Les chauffeurs réclament une détaxe sur les carburants et l'application d'une délibération sur le départ à la retraite de certains professionnels. 

La réunion entre les transporteurs et le président du conseil exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), le 21 février 2017, au siège de l'institution, a suscité le mécontentement même si le président du conseil a proposé des réunions de travail pour étudier les doléances des manifestants.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live