L'autopsie d'un bébé révèle des violences physiques et sexuelles : un couple est en prison

faits divers
Centre pénitentiaire de Ducos
Centre pénitentiaire de Ducos. ©Martinique 1ère
Une femme et son compagnon sont en prison depuis jeudi dernier (23 juillet 2020). Ils sont accusés d'avoir provoqué la mort d'une fillette de 2 ans et 8 mois. L'autopsie révèle des faits horribles. 
L'affaire suscite des réactions à la hauteur du drame. Une femme de 23 ans et son compagnon de 27 ans, sont mis en examen pour homicide volontaire sur un bébé de moins de 3 ans.

Les faits sont révélés le 22 juillet 2020, dans une maison que loue ce couple de jeunes Martiniquais dans la commune du Morne-Vert.

Le matin, la maman déclare que sa petite fille de 2 ans et 8 mois ne respire plus. Elle contacte les secours, dans la panique que l'on imagine, mais les sauveteurs ne peuvent plus rien faire. L'enfant est mort. Le médecin constate que le corps du bébé porte des traces de coups. Selon la procédure prévue dans ces cas-là il alerte les autorités judiciaires.
 

Les soupçons se portent sur le compagnon


Le compagnon raconte que le bébé serait tombé dans l'escalier et que par inadvertance il aurait marché sur le petit corps. Cette version fait douter les enquêteurs.

C'est à la suite de l'autopsie demandée par le parquet de Fort-de-France, qu'ils sont en mesure de confirmer que l'enfant a été battu, en raison des nombreux hématomes sur le corps. De surcroît, le bébé présente de nombreux traumatismes. Pire, l'autopsie révèle aussi des traces de violences sexuelles.

Tous les soupçons se portent sur le compagnon de la maman. Ces jeunes gens forment un couple depuis seulement six mois. Et depuis cette nouvelle relation, des voisins affirment que l'enfant portait déjà des traces de maltraitance.

Après une garde à vue de 48 heures, l'homme et la femme sont placés au centre pénitentiaire de Ducos depuis jeudi dernier (23 juillet 2020). 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live