publicité

Les autorités effectuent "une descente" dans une soirée non autorisée au Diamant

L'organisateur d'une soirée qui ne présentait ni licence, ni autorisation, a fait l'objet d'un contrôle des forces de l'ordre samedi dernier au Diamant. L’organisateur et le propriétaire seront convoqués ultérieurement par la préfecture.

Patrouille de gendarmes (illustration) © Martinique La 1ère
© Martinique La 1ère Patrouille de gendarmes (illustration)
  • Martinique La 1ère
  • Publié le
Les services de la préfecture, la gendarmerie et la police aux frontières ont procédé à une opération de contrôle lors d'une soirée non autorisée samedi dernier (4 août 2018), à la Citadelle au Diamant.
 

Une soirée avec près de 1500 personnes sur un site "aux accès très contraints"


"Le maire avait d’ailleurs émis un avis défavorable à l’organisation de cette manifestation", précise la préfecture de Martinique. Les forces de l'ordre ont constaté la réunion d’environ 1500 personnes sur un site "aux accès très contraints".

L'organisateur ne présentait ni licence, ni autorisation, l'accès des services de secours était impossible, la réglementation relative aux établissements recevant du public (ERP) non respectée.

Sur la vingtaine de salariés présents, aucun n'était déclaré. 315 véhicules sur la route nationale ont été verbalisés pour stationnement gênant. L’organisateur et le propriétaire seront convoqués ultérieurement en préfecture.

Cette opération, qui a mobilisé une dizaine de personnes s’est effectuée dans le cadre du comité opérationnel départemental anti-fraude, (CODAF), qui cible en particulier des organisateurs de soirées non déclarées. 1 533 552 062

Sur le même thème

  • fraudes

    71 kilos de lambis et de langoustes détruits !

    Une opération de contrôle sur le respect de la réglementation a été menée dans des restaurants de Sainte- Anne et de Sainte-Luce. 51 kilos de lambis et 20 kilos de langoustes ont été saisis. Deux mises en demeure de se mettre en conformité ont été prononcées, le vendredi 18 mars. 

  • fraudes

    Des détournements impliquant des agents de l'ANAH

    D'importantes sommes d'argent destinées à l'amélioration de l'habitat des plus défavorisés auraient été détournées par des agents de l'ANAH. C'est ce que révèle une enquête de la Direction de l'Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEAL). 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play