publicité

Bac 2018 : les lycéens martiniquais sont plus ou moins inspirés par la philo

Top départ du Baccalauréat 2018 ce lundi matin (18 juin) avec l'épreuve de philosophie. L'occasion de coucher sur le papier les connaissances acquises durant l'année scolaire et les semaines de révision. Pour certains, l'épreuve a duré moins de temps que prévu. 

Plusieurs élèves ont quitté la salle d'examen plusieurs minutes avant la fin du temps imparti. © Christine Cupit
© Christine Cupit Plusieurs élèves ont quitté la salle d'examen plusieurs minutes avant la fin du temps imparti.
  • Peggy Pinel-Féréol - Christine Cupit
  • Publié le , mis à jour le
Dès 10h30, certains élèves quittent déjà les salles d'examens. Ça y est, l'épreuve de philosophie appartient au passé. 
"Est-ce que le bonheur est durable" ? "Est-ce qu'un artiste peut tout se permettre" ? Ou encore "est-ce qu'on vit dans une société par intérêts" ? Autant de thèmes qui semblent avoir inspiré les premiers sortants. 


"Je suis tombé sur un sujet assez intéressant. Ça s'est bien passé", avoue un élève de terminale STG. "On pensait que l'épreuve aurait été plus difficile que ça. On ne dit pas qu'elle était facile, mais on a bien été inspiré", ajoute un autre de terminale ES. "C'était bien, on a eu le sourire durant l'épreuve, on n’a pas stressé", ajoute une autre.



Une épreuve bouclée en 2h30




L'épreuve avec au choix, deux dissertations et une explication de texte, se déroule sur une matinée entre 8 heures et 12 heures. Cependant certains candidats n'ont pas hésité à sortir avant la fin du temps imparti. "Ça s’est bien passé, on a su gérer notre temps on va dire. Les sujets étaient quand même faciles même si un sujet n'est pas tout le temps accessible, il y a des difficultés. Sincèrement il fallait une préparation", avoue une élève de terminale STG.


"C'était sur l'art et le droit, fallait parler de croyance et science, exprimer son avis, voir les limites, les détails de l'art en passant par les connaissances. Du coup je pense que ça m'a inspiré quand même parce que j'ai pu écrire pas mal", ajoute un autre élève de terminale S. 



Sourire aux lèvres et déterminé, un groupe de copines affiche clairement leur confiance pour l'épreuve et pour la suite. "C'est un peu stressant parce que c'est le début, mais si ça commence comme ça, la semaine ne peut qu'être bien", affirme une élève de terminale STG. "C'était très bien, si c'est comme ça tous les jours, on pourrait arriver à 100% de réussite en Martinique", ajoute une autre. 

Suite des épreuves ce lundi après-midi (18 juin) avec le français, de 14 heures à 18 heures. Puis les mathématiques mardi matin (19 juin). 

Le petit-déjeuner 

© Christine Cupit
© Christine Cupit
Un petit-déjeuner "sain et équilibré" a été distribué aux candidats dans les différents centres d'examen dans le cadre de la troisième édition de l'OPE BAC.

Ainsi les membres de l'association Madin'Jeunes Ambition en partenariat avec les entreprises locales ont proposé un petit sac composé d'un fruit (banane), de biscuit aux céréales et d'eau, afin de "sensibiliser les jeunes à l'importance du petit-déjeuner". 


1 529 336 815

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play