publicité

Les ballerines se préparent pour les sélections des Carifta Games de natation

Fin de stage ce mercredi soir (29 août) avec un spectacle pour les 14 ballerines du Longvilliers Club âgées de 11 à 15 ans. Durant sept jours (23 au 29 août), elles se sont entraînées à la piscine communautaire du Saint-Esprit sous la conduite de l'internationale espagnole Cécilia Jimenez Nieto.

Les participantes au stage chorégraphique. © Denis Adenet-Louvet
© Denis Adenet-Louvet Les participantes au stage chorégraphique.
  • Peggy Pinel-Féréol - Denis Adenet-Louvet 
  • Publié le , mis à jour le
Au bord de la piscine communautaire du Saint-Esprit, d'un côté, l'internationale espagnole Cécilia Jimenez Nieto et de l'autre la coach Celine Chartol. Dans l'eau, les 14 jeunes ballerines du Longvilliers Club inscrites à ce stage sont très appliquées.
 

Un stage technique et chorégraphique


Pour Melody Saint-Aimé-Clem, 14 ans et cinquième année de natation, "c’était super bien on a appris beaucoup de choses pour être plus forte. On faisait des pompes du gainage on faisait aussi le travail dans l’eau de l’apnée. On a beaucoup besoin d’extension ce qu’on n’avait pas forcément avant donc ça m’a permis d’en avoir un peu plus et travailler le muscle". 
L'internationale espagnole Cécilia Jimenez Nieto, vice-championne Europe 2014 et médaille de bronze Europe 2016 par équipe. © Denis Adenet-Louvet
© Denis Adenet-Louvet L'internationale espagnole Cécilia Jimenez Nieto, vice-championne Europe 2014 et médaille de bronze Europe 2016 par équipe.
Il s'agit du deuxième stage avec Cécilia Jimenez Nieto, vice-championne Europe 2014 et médaille de bronze Europe 2016 par équipe, en Martinique. Un nouveau rendez-vous qui s’inscrit dans la continuité de celui d'octobre 2017. "C’est un stage technique. Il s’agissait pour nous d’avoir un avis extérieur sur les méthodes que nous proposons aux filles pour progresser en natation artistique. Nous n’avons pas l’occasion de sortir pour apprendre de nouvelles techniques et se former donc ça été l’occasion pour nous entraîneur de nous former et pour les filles de découvrir de nouvelles techniques que nous allons poursuivre pendant toute la saison", insiste Celine Chartol, entraîneur du Longvilliers et de la sélection de Martinique. 

Interview Celine Chartol

Un stage de sept jours d’entraînement continue avec un rythme soutenu. Dix heures de travail chaque jour avec de l'apprentissage technique le matin et les chorégraphies, l’après-midi. En prévision du spectacle prévu dans la soirée de ce mercredi 29 août, pour ce dernier jour, elles enchaînent les figures de la chorégraphie qui sera présentée.
Extrait chorégraphie de ballet acrobatique (Longvilliers Club)
 

"Il faut tenir compte que les filles sortent de vacances. J’ai noté une nette progression sur toute la saison après mon passage. Et avec le travail qu’on a fait, la progression va continuer. Il faut vraiment que les filles intègrent leurs objectifs. Elles ont des envies et veulent dépasser les Guadeloupéennes. Elles veulent toucher des top 5 ou top 3. Mais il y a d’un côté l’envie et de l’autre le travail, il faut qu’elle se concentre sur leurs objectifs pour pouvoir les atteindre parce qu’elles ont la force physique par rapport à d’autres que j'ai pu entraîner. Le problème est qu’elles se relâchent, elles oublient la posture, elles relâchent l’extension de jambes, toutes ces choses-là, quand on a un objectif il faut y penser tout le temps", Cécilia Jimenez Nieto. 

Cette chorégraphie de ballet acrobatique permettra aux ballerines de maîtriser des techniques utiles lors des épreuves de sélection des Carifta prévues le 17 octobre au Lamentin puis pour la compétition en avril 2019.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play