Explosion à Sainte-Lucie : quatre blessés sont transférés en Martinique

faits divers
Saint-Lucia
©onelucian.com
Hier après-midi, 3 personnes sont décédées et 25 autres ont été grièvement blessées lors d’une explosion dans une carrière au sud de la capitale de Sainte Lucie. Un plan d’urgence a été déclenché. La Martinique aide l’île voisine à faire face à cette catastrophe.
Hier (mardi 21 mas 2017), à 17h25 à Cul de Sac, situé au sud de la capitale Castries, une explosion s’est produite. Ressentie loin du centre de la conflagration, la population pensait que c’était un tremblement de terre. Mais la vérité n’a pas tardé à se faire connaître. Une explosion a eu lieu sur le site d’une carrière appartenant à un particulier. Selon les témoins interrogés par la presse sainte lucienne, des ouvrières faisaient de la soudure sur un conteneur plein d’explosifs. Un incendie s’est déclaré suivie de l’explosion.

Des scènes apocalyptiques 

Des engins et des corps ont subi l’impact de l’explosion. Les bâtiments situés dans les habitations à proximité, ont également été  endommagés. Trois personnes sont décédées. Plus d’une vingtaine de blessés ont été pris en charge dans les centres hospitaliers près de Castries. Selon un communiqué des services hospitaliers de Sainte Lucie, dans la nuit de mardi 21 mars 2017, quatre blessés graves  ont été évacués vers la Martinique et trois médecins du territoire sont sur place pour renforcer l’effectif médical à Sainte Lucie.

Police et pompiers de toute l’île, mobilisés

Mardi  soir, les hôpitaux ont été pris d’assaut par les familles des personnes qui travaillaient à la carrière. Tous cherchaient des nouvelles de leurs proches. Le premier ministre, Allan Chastanet et Guy Joseph, député de la circonscription concernée par l’explosion, ont passé plusieurs heures à l’hôpital central de Castries pour conforter les familles. Le propriétaire de la carrière déclare sa compassion pour les victimes et précise que l'enquête est en cours. Mais les questions demeurent. Les consignes de sécurité ont-elles été respectées ? Le personnel était-il au courant qu’il y avait des produits explosifs sur le site ? Le propriétaire avait-il  l’autorisation de stocker des explosifs sur ce lieu qui se trouve à proximité d’un site de stockage de fioul ? Autant de questions soumises aux enquêteurs. 
##fr3r_https_disabled##