Blocage du centre de tri de Dillon : le service s'améliore, sauf pour Fort-de-France

social
Centre de tri de Dillon
Mardi 24 mai 2022, le centre de tri de la Poste à Dillon (Fort de France), encombré par des pneus et des palettes. ©Caroline Popovic
L’ordonnance rendue le 23 mai 2022 par le Tribunal Judiciaire de Fort-de-France, qui oppose La Poste au syndicat CGTM et 5 de ses membres, exige la libération des accès au centre de tri de Dillon. Depuis ce matin, mardi 24 mai 2022, les grévistes se sont déplacés.

Fort-de-France est l’unique commune où la distribution du courrier n’est pas encore rétablie.

Aujourd’hui, les grévistes ne sont plus stationnés devant les accès du centre de tri de Dillon. L'activité du personnel non-gréviste pourrait reprendre une fois les palettes et les pneus retirées des points d’entrée.

La justice a tranché

L’ordonnance rendue le 23 mai 2022 par le Tribunal Judiciaire de Fort-de-France, a mis hors de cause 5 syndicalistes assignés par la S. A. La Poste pour "trouble manifestement illicite".

Toutefois la S.A. La Poste doit leur verser la somme de 300 euros chacun.

Grevistes La Poste centre de tri Dillon
Les grévistes ont libéré l'entrée du centre de tri de La Poste de Dillon. ©Caroline Popovic

Une médiation pour une reprise d’activité

Le Tribunal Judiciaire de Fort de France qui a constaté également la rupture du dialogue social entre les deux partis, a désigné l’Association des Médiateurs et des Conciliateurs de Martinique pour  procéder à la médiation et trouver une solution.

Le syndicat gréviste, satisfait de la décision

Dominique Joseph-Monrose, secrétaire-général de la CGTM / PTT indique qu’il attend le commencement de la médiation, surtout la reprise des discussions sur la suppression de plus d’une vingtaine de postes, voulue par la direction de La Poste.

Nous avons la volonté de reprendre le travail. Fort-de-France est une grande ville et le courrier n’est pas distribué par les facteurs. Il faut trouver les bonnes solutions,

Dominique Joseph-Monrose, secrétaire-général CGTM / PTT

Dans un communiqué daté du 23 mai 2022, La Poste a également indiqué sa volonté de négocier une sortie de cette crise qui paralyse le centre de tri de Dillon depuis près d’une semaine.