Blocage du transport dans le centre : usagers et féministes sont exaspérés

transports
Arrêt de bus
Attente à l'arrêt des bus dans les villes de la CACEM. ©Martinique la 1re

L'association des usagers du transport en Martinique et les féministes de Culture Égalité, crient leur colère quant aux conséquences du conflit qui perturbe les bus du réseau centre depuis près de 20 jours...

Ce samedi 15 mai 2021, 25 ou 26 lignes de bus du réseau du centre sont toujours paralysées à cause du mécontentement de certains salariés de l'entreprise Setrac (depuis le 26 avril 2021).

Et ce sont toujours les mêmes conséquences pour les usagers d'une partie de Fort-de-France et de Schoelcher. "Ils galèrent", faute d'un service public digne de ce nom en Martinique. "C'est une non-assistance à personnes en danger" s'indigne Manuelle Amable Potiron, présidente de l'association des usagers du transport en Martinique.

L'association se demande pour quelle raison un service minimum n'est pas appliqué "si le droit de retrait des salariés n'est pas justifié" ? Aucun responsable ne semble en mesure d'apporter la moindre réponse cohérente.

 

 

Les féministes de l'association Culture Égalité partagent la même exaspération en des termes aussi sévères.

La régie des Transports de Martinique informe les usagers du réseau Centre que 26 lignes sont actuellement non desservies » …Et voilà, le travail d’information est fait… Débrouillez -vous !

 

Depuis le 27 avril ce sont les usager·es de ces 26 lignes qui doivent en effet se débrouiller pour se rendre à leur travail, pour emmener les enfants à l’école, pour faire leurs courses, se soigner ...

 

Devons-nous rappeler -une fois de plus- que ce sont les travailleurs et travailleuses pauvres, les jeunes, les personnes âgées qui composent la grande majorité de usager·es des transports ? 

Culture Égalité

 

En cette période pré-électorale propice aux règlements de problèmes de toutes natures, Culture Égalité, interpelle les unes et les autres..

Messieurs et Mesdames les élu.es, les responsables ...ça a trop duré !

 

Au moment où beaucoup se projettent à la tête de la CTM … il est indispensable, pour une Martinique moderne et qui pense à sa population, d’assurer à tous et à toutes, grâce à un vrai service public de transport, ce droit indispensable à leur liberté : celle de circuler ...

C’est une affaire d’égalité des droits ..d’équité et de démocratie !

Culture Égalité

Origine du blocage

 

Ce blocage perdure à cause d'un droit de retrait (L 2313-59) des salariés affiliés au syndicat Sud Solidaires de l'entreprise Setrac (Société d’exploitation des Transports de l'agglomération Centre). La Setrac est l'une des quatre sociétés chargées de desservir le centre du territoire.

Dans un courrier adressé au directeur de l'entreprise (25 avril 2021), les membres du Comité Social et Économique (CSE) dénoncent "les plannings constamment modifiés, un temps de repos journalier non respecté, de graves défaillances techniques sur un bus". 

"Rien ne justifie la situation dans laquelle nous sommes", selon David Bernard, directeur général de la Setrac qui envisage "des démarches difficiles" pour sortir d'un conflit qui dure depuis près de 20 jours...