Brume de sable : la préfecture annonce des mesures d'urgence

qualité de l'air
Brume de sable : un cocktail toxique venu d'Afrique
©Martinique la 1ère
Dans un communiqué en date du mardi 17 mai 2022, la préfecture de Martinique a annoncé la mise en place de mesures complémentaires "afin de réduire l'exposition de la population à cette pollution de l’air et de limiter les émissions de particules fines".

Le ciel est laiteux, la respiration difficile, la gorge et les yeux qui piquent, les plus sensibles l'ont remarqué, la qualité de l'air est "mauvaise" en Martinique.

En cause, un épisode de brume de sable qui intéresse la zone depuis plusieurs heures. Dès hier (lundi 16 mai 2022) Madininair avait annoncé déclencher la procédure d'alerte pour épisode de pollution aux particules fines PM10 pour la journée de mardi (17 mai) et de mercredi (18 mai 2022). 

Des mesures d’urgence pour réduire l'exposition de la population et limiter les émissions de particules fines

La préfecture a en complément mis en place des mesures restrictives d'urgences afin de renforcer le dispositif existant. Ainsi, à partir de ce mardi 17 mai 2022 et jusqu’à ce que la procédure d’alerte soit levée : 

Les activités sportives sont interdites au sein de l’ensemble des établissements scolaires et des autres structures d’accueil de mineurs ou d’enfants.

• Le brûlage des déchets verts à l’air libre est totalement interdit, les éventuelles dérogations pour raisons phytosanitaires ou agronomiques sont suspendues.

Toute infraction pourra entraîner l’amende prévue pour les contraventions de la 3e classe pouvant s’élever jusqu’à 450 € conformément aux dispositions réglementaires du code de la santé publique.

Par ailleurs, il est recommandé de limiter l’usage des véhicules automobiles individuels et de pratiquer si possible le covoiturage ou emprunter les réseaux de transport en commun.