Bruno Nestor Azerot démissionne de la présidence du service d'incendie et de secours de Martinique

politique
Bruno-Nestor Azerot
Bruno-Nestor Azérot, président de CAP Nord, maire de Sainte-Marie (mercredi 15 juillet 2020). ©Guilhem Fraissinet
Après avoir pris la présidence du service territorial d'incendie et de secours le 10 août dernier, Bruno Nestor Azerot démissionne de cette fonction un mois après. Un coup dur pour le STIS, actuellement confronté à la réticence d'une grande partie des sapeurs-pompiers à l'obligation vaccinale.

Le service territorial d'incendie et de secours n'a plus de président depuis le 13 septembre 2021.

Nommé le 10 août dernier à la présidence du corps des sapeurs-pompiers, le maire de la commune de Sainte-Marie, président de Cap Nord et conseiller territorial de la majorité a préféré, pour "des raisons personnelles", démissionner de cette fonction. 

Un coup dur pour le STIS, en pleine turbulence. 30 % des sapeurs-pompiers volontaires et professionnels sont vaccinés à l'heure actuelle et le personnel réfractaire continue à manifester sa désaprobation. 

Ils devront attendre la nomination d'un nouveau président pour exprimer leurs revendications. 

Jean-Claude Écanville
Jean-Claude Écanville le maire du carbet ©Guy Etienne

Et ce jeudi 16 Septembre 2021, Jean-Claude Ecanvil, conseiller territorial, maire du Carbet, a été nommé Président du STIS (Service Territorial d’Incendie et de Sécurité) de Martinique. 

Cette nomination fait suite à la démission de Bruno Nestor AZzerot pour des raisons personnelles et familiales. Le Président Azerot s’était bien sûr entretenu au préalable avec Serge Letchimy à ce propos. Le Président Letchimy rencontrera très prochainement en trilatéral Jean-Claude Ecanvil et Bruno Nestor Azerot. La continuité à la tête du STIS est assurée.

Communication CTM