publicité

Tour de Martinique des Yoles

rss

C'est le temps des récompenses après les efforts du tour

La remise des trophées par la CTM a tenu toutes ses promesses ce mercredi (8 août 2018). Beaucoup de coursiers et d’associations étaient présents au complexe de Carrère au Lamentin, pour une fête de partage et d’émotions.
 

Félix Mérine et ses coéquipiers d'Ufr/Chanflor, récompensés par Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif et la conseillère Diane Montrose. © Daniel Betis
© Daniel Betis Félix Mérine et ses coéquipiers d'Ufr/Chanflor, récompensés par Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif et la conseillère Diane Montrose.
  • Daniel Betis
  • Publié le , mis à jour le
Ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement pour donner à ce 34e tour de Martinique en yoles rondes un cachet particulier. Cette édition spéciale, modifiée en raison de l’invasion des communes du littoral atlantique par des algues sargasses, a été riche en rebondissements, en joutes, en animation et en participation populaire.

Le Président de la Fédération des yoles rondes Alain Dédé, a salué la réactivité du conseil d’administration qui a mis au point un parcours inédit cantonné essentiellement aux communes de la côte Caraïbe. Une contribution qui a permis le maintien de l’édition 2018 qui paraissait compromise.

Alain Dédé a remercié la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), pour sa grande implication, les bénévoles de la fédération, les acteurs du tour, les yoleurs, les associations, les villes étapes, les sponsors et partenaires.

Quand je regarde les coursiers, ils sont toujours en déséquilibre. Ils sont en déséquilibre pour équilibrer (Alfred Marie-Jeanne)


De son côté, le Président du conseil exécutif, Alfred Marie Jeanne, entouré des conseillers : Marius Narcissot, Diane Montrose, Marie-France Toul, Marie-Frantz Tinot, Lucien Adenet, Lucie Lebrave, a mis en avant l’importance de cet évènement identitaire martiniquais.
Le Président a aussi  rappelé la dignité du sport. "Je suis impressionné par deux sports. Le premier, quand je regarde les coursiers, ils sont toujours en déséquilibre. Ils sont en déséquilibre pour équilibrer. C’est incroyable ça. Et puis le second c’est le sport cycliste, sur une petite machine à deux petites roues, comment on défie l’équilibre. C’est ce que je retiens comme image, l’image de l’effort et de la performance".La fête s’est poursuivie par la remise de trophées aux yoleurs et aux associations par les conseillers territoriaux présents. Plusieurs faits marquants ont été soulignés comme le palmarès des patrons, les femmes qui dirigent les associations de yoleurs ou "la 10e étoile" de Félix Mérine.  

Cette cérémonie s'est poursuivie autour d'un buffet musical et d'un répertoire éclectique de musique enivrante de l’orchestre de Roro Calico. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play