La campagne de dépistage du cancer colorectal sera plus visible et efficace

cancer
Cancer colorectal
Affiche "Mars Bleu" campagne nationale de dépistage du cancer colorectal ©DR
"Mars bleu" l'opération de mobilisation contre le cancer colorectal (cancer du côlon-rectum ou cancer des intestins) a débuté ce jeudi 1er mars. Les autorités veulent relancer la participation à la campagne de dépistage. 1 Martiniquais sur 3 a fait son test de dépistage sur la période 2016-2017 
Le cancer colorectal (cancer du côlon-rectum ou cancer des intestins) reste fréquent et grave. Pourtant, détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

Garder en mémoire l'importance du dépistage


L'enjeu de l'opération  "Mars Bleu" est de relancer la participation à la campagne de dépistage après une diminution du nombre de personnes dépistées. Sur la période 2016-2017, seul 1 Martiniquais sur 3 a fait son test.
Les hommes et les femmes âgés de 50 à 74 ans, sans facteur de risque connu sont invités tous les deux ans par courrier à consulter leur médecin référant. Ce dernier décidera s'il faut poursuivre les investigations en réalisant un test de recherche de sang dans les selles. 

L’URML (Union Régionale des Médecins Libéraux) est associée à cette opération. Voir entretien : Anne Criquet-Hayot 

Relancer la communication autour du dépistage


Un dispositif d’information et d’animations sera proposé à la population de la Martinique afin de rappeler les enjeux de la maladie et les bénéfices d'une détection précoce. Une opération de communication itinérante permettra d'aller directement à la rencontre des hommes et des femmes concernés par le dépistage dans les 4 territoires en santé de la Martinique, mais pas seulement.
Les taux de participation étant les plus faibles chez les "50-60 ans", le Centre de coordination des dépistages des cancers de la Martinique se propose de sensibiliser l'ensemble du personnel de structures privées ou publiques (Espace Sud, agences bancaires, mairies des Trois-Ilets et du Lorrain, …) à travers des quizz éducatifs et ludiques.
L’essentiel des données sur le dépistage en Martinique sur la période 2016-2017
120 000 personnes invitées
soit plus de 250 000 courriers (invitations et relances)
soit 6 courriers en moyenne par personne dépistée (8 pour les hommes, 6 pour les femmes)

Plus de 13 000 tests réalisés
Distribués par 280 médecins (dont 1 médecin du travail, 1 gynécologue et 2 centres de santé)

350 tests analysés par semaine en 2017 (450 en 2016)
soit 1 personne sur 3 qui réalise son test de dépistage
avec 4,1% de tests positifs nécessitant la réalisation d’une coloscopie

Parmi les coloscopies réalisées entre 2016 et 2017
50% de coloscopies sans polype, ni cancer
40% de polypes dont 60% à risque
10% de cancer >> 90% de guérison

Source : AMREC / Santé Publique France 2018  Période recueillie 2016-2017
Les Outre-mer en continu
Accéder au live