publicité

Le canal Levassor se pare de mille et une couleurs

L’opération artistique "Mi bèl Madam", a commencé ce mardi matin (4 décembre 2018). Il s'agit d'un projet de réhabilitation des berges du canal Levassor à Fort-de-France. Une fresque murale de plus de 500 mètres en 16 parcelles sera réalisée.

La première fresque réalisé par les élèves de l'école Pomme Cannelle de l'Ermitage. © PPF
© PPF La première fresque réalisé par les élèves de l'école Pomme Cannelle de l'Ermitage.
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
Pinceau ou ciseau en main, plusieurs dizaines d'enfants de l'école Pomme-Cannelle de l'Ermitage et du Séminaire collège de Fort-de-France, ont pris les commandes cette opération artistique baptisée "Mi bèl Madam". Il s'agit en réalité des berges du canal Levassor dans le centre de la ville.
© P.Pinel-Féréol
© P.Pinel-Féréol
Avec de la peinture ou des mozaïks de tissus ou de coquillages qui seront fixées avec du ciment-colle, les élèves qui ont travaillé sur ce projet depuis le début du trimestre, réalisent une longue fresque artistique murale.
 

Plus de 500 mètres de fresque en 16 parcelles


Ce projet de réhabilitation a été imaginé par Un Oeuf/Maison d’Artistes avec le concours de la ville de Fort-de-France. "On passait devant le canal tous les jours et on se disait, c'est dommage que la zone ne soit pas mise en valeur. Alors même que c'était un poumon économique pendant un temps et que ça fait partie du patrimoine. Il y a aussi la fontaine Guédon. Que c'est dommage que ce soit dans un tel état ! On s'est dit que ce serait bien de faire quelque chose et on a proposé un projet à la ville", raconte Caroline Pineau, une des dirigeantes de Un œuf/ Maison d’artistes, interrogée par Fabrice Théodose. 
© PPF
© PPF
L'objectif est de revaloriser le centre-ville et créer un véritable parcours patrimonial et artistique. "On aimerait mettre de l'art dans la vie des gens. Avoir des choses en extérieur et pas toujours dans les galeries", soutient Caroline Pineau. 
 

5 écoles et 16 artistes impliqués dans le projet


Cinq écoles de Fort-de-France soit 66 élèves du CE2 à la 4e, sont impliquées dans ce projet. Les élèves sont accompagnés d'artistes avec lesquels ils ont travaillé sur le thème du "néo-doudouisme", avec la question "Comment témoigner de notre culture en s'affranchissant des clichés traditionnels et de l'art et la culture martiniquaise ?
© P. Pinel-Féréol
© P. Pinel-Féréol
L’artiste peintre Drey Sorensen s'est entourée d'une classe de CM2 de l'école Marcel Placide. "On va faire des choses autour de la couleur, des choses qui représentent la Martinique dans les mots et dans les images avec des petites icônes", précise-t-elle. 
 
Prochaine étape, jeudi prochain, avec la dernière école, puis samedi 8 et dimanche 9 décembre, ce sont les artistes qui prendront le relais.
© PPF
© PPF

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play