Cap Nord Martinique : "nous changeons de paradigme" (Bruno Nestor Azérot)

communautés d'agglomération
Bruno-Nestor Azérot
Bruno-Nestor Azérot, président de Cap Nord (juillet 2020) et maire de Sainte-Marie ©Capture Facebook B-N Azérot
Mercredi 15 juillet 2020, Bruno Nestor Azérot a été élu président de la communauté d'agglomérations Cap-Nord. 3 principales orientations sur sa feuille de route : "de nouveaux modes de gestion", le "développement des entreprises", et "soutenir l’excellence touristique, culturelle et sportive".
6 ans pour changer le visage de la communauté d'agglomérations Cap Nord. C'est l'ambition de son nouveau président, Bruno Nestor Azérot qui voulait ce fauteuil (il ne s'en était pas caché), en réaffirmant ses valeurs pour la zone : "la solidarité, la fierté, l’équité et le durable". 
 

Nous changeons de paradigme. Les collectivités qui ne s’en donneront pas les moyens, ou qui n’y parviendront pas, seront fortement et durablement affaiblies.


Des économies à prévoir pour le fonctionnement


Bruno Nestor Azérot annonce d'ors et déjà la couleur : "dans un contexte économique contraint, les économies sont nécessaires". Mais pas de quoi freiner la détermination du nouveau président de l'institution. 
 

Cela doit être une opportunité pour oser, innover dans notre fonctionnement et anticiper sur les évolutions organisationnelles de notre collectivité, afin de se donner des marges de manœuvre et de continuer à investir.


Mutualisation des services de Cap Nord, création d'un pôle d’ingénierie financière au service de l’EPCI, et nouer des partenariats avec ses collègues de la CACEM et de l'Espace Sud, sont les premières orientations actées pour la nouvelle gouvernance.
 

Développer le concept "écolomique"


Le maire de Sainte-Marie a en tête également un concept qu'il a baptisé "écolomique", c'est à dire concilier développement économique et écologie.
 

Instaurer un environnement favorable au développement des entreprises des filières d’excellence en proposant des solutions foncières et immobilières adaptées, un environnement urbain de qualité et un écosystème propice à l’innovation.

Bruno Nestor Azérot


Sur le papier, il s'agit par exemple "d'accompagner les particuliers dans leur rénovation énergétique, de faciliter les déplacements" ou encore de "mettre en valeur les sites patrimoniaux du territoire".
Monastère de Bout-bois au Carbet
Site du monastère de Bout-Bois au Carbet, l'un des patrimoines du nord de Martinique ©capnordmartinique.fr
 

"Un service culture et patrimoine communautaire" 


Le tourisme est la 3e priorité parmi les premiers engagements du nouvel exécutif de Cap Nord.
 

À travers l’Office de Tourisme Communautaire Nord Martinique, se doter des moyens de coordonner et de mobiliser les acteurs publics et privés, décidés à développer et promouvoir le territoire Nord.

Définir les offres du territoire et les publics correspondants, pour attirer de nouvelles activités et amplifier le dynamisme du secteur.

Le président de Cap Nord


Dans ce nouveau dessein de la communauté d'agglos du nord, la filière touristique se décline à toutes les sauces ("spiritourisme, pescatourisme, agritourisme, tourisme gastronomique, tourisme vert, tourisme bleu, tourisme culturel, tourisme de détente & relaxation, camps sportifs de haut niveau"...).

Le représentant des villes du nord de Martinique entend créer parallèlement "un service culture et patrimoine communautaire efficient et structuré, à travers la mise en réseau des 18 communes".

Le projet de l'ex député est jugé "audacieux" dans ses grands traits par plusieurs élus communautaires. Bruno Nestor Azérot assume, car il sait qu'il peut compter sur ses homologues du sud (André Lesueur) et du centre (Luc-Louison Clémenté), pour ce qu'ils appellent d'une même voix, "la co-construction".
Les Outre-mer en continu
Accéder au live