publicité

La Caraïbe devrait financer le mur de Donald Trump

Les ressortissants de la Caraïbe et d’Amérique Latine paieront une nouvelle taxe de 2% sur le transfert de fonds depuis les USA vers leurs pays d’origine. La taxe financera la construction du mur entre les États-Unis et le Mexique. La Guyane, Guadeloupe et Martinique sont concernées...

Agence pour le transfert de remises © Fortune
© Fortune Agence pour le transfert de remises
  • Par Caroline Popovic
  • Publié le , mis à jour le
À Washington, le 30 mars 2017, la proposition de loi H.R. 1813 élaborant les modalités du financement du mur entre les États-Unis et le Mexique a été présenté à la chambre des représentants.

Les remises seront taxées

La proposition, pas encore voté, stipule que si le bénéficiaire d’un transfert de fonds habitant dans un pays étranger dont les Antilles-Guyane françaises (voir l'encadré), 2% du montant sera automatiquement prélevé en dollars américains avant l’envoi des fonds.

Cette taxe s’ajoutera au frais bancaires et aux charges des agences comme Western Union. Selon la proposition, les organisations financières peuvent prélever jusqu'à 5% du montant envoyé afin de couvrir leurs frais de collection.

Cette loi devrait être appliquée pendant une durée de 5 ans, le temps de construire le mur entre le Mexique et les États-Unis. Le coût des travaux est estimé à 20 milliards d'euros.
Une partie du mur entre le Mexique et les États Unis © New York Times
© New York Times Une partie du mur entre le Mexique et les États Unis
Tout au long de sa campagne électorale, le président américain, Donald Trump avait promis de bâtir le mur. Le Mexique a refusé de financer sa construction, donc c’est toute la région qui le paiera.

De lourdes pénalités

pénalités pour ceux qui tentent de contourner les règlements sont lourdes. Une amende de 460.000 euros sera imposée ou une peine de prison allant jusqu'à 20 ans.

Des milliards de dollars envoyés

En 2016, les ressortissants de la Caraïbe et d’Amérique Latine qui vivent aux États-Unis ont envoyé l’équivalent de 67 milliards d’euros aux proches dans leurs pays d’origine. Une somme colossale qui donne donc des idées à Donald Trump...


 

Liste des pays concernés

Les pays concernés par la proposition de loi H.R. 1813 : Mexique, Guatemala, Belize, Cuba, Îles Caïmans, Haïti, la République Dominicaine, les Bahamas, Turks and Caicos, la Jamaïque, Salvador, Honduras, Nicaragua, Costa Rica, Panama, Colombie, Venezuela, Aruba, Curaçao, ïles Vierges Britanniques, Anguille, Antigua et Barbuda, Saint Kitts et Nevis, Montserrat, Guadeloupe, la Dominique, Martinique, Sainte Lucie, Saint Vincent et les Grenadines, Barbade, Grenade, Guyana, le Suriname, Guyane, Équateur, Pérou, Brésil, Bolivie, Chili, Paraguay, Uruguay et Argentine.

Sur le même thème

  • Caraïbe

    OECS : une nouvelle étape est franchie

    Le 3e conseil des ministres de l’éducation de l’Organisation des États de la Caraïbe de l'Est (OECS) s'est déroulé pendant deux jours en Martinique (du 27 au 28 février). Protection parasismique, abus sexuels, accès équitable...tous les aspects prioritaires de l'éducation sont passés en revue. 

  • Caraïbe

    Les paquebots de croisière de retour à la Dominique

    Après cinq mois sans aucune escale, les paquebots peuvent désormais amarrer à la Dominique. Le gouvernement se veut rassurant auprès des compagnies de croisières et précise que malgré les dégâts causés par l'ouragan Maria, l'île peut accueillir les passagers en toute sécurité.

  • Caraïbe

    Des moustiques de laboratoire pour lutter contre le Zika à Miami

    Des milliers de moustiques infectés en laboratoire par des bactéries spécifiques seront introduits dans des jardins en Floride, près de Miami, pour éradiquer les insectes vecteurs de la dengue, du zika et du chikungunya. Ils ne proviennent pas de modification génétique, nous affirme-t-on.

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play