La CCIM est au coeur des réformes de l'apprentissage et des entreprises

chambre consulaire
Siège de la CCIM
Le siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Martinique à Fort-de-France ©CCIM
Lors de sa présentation des voeux à la presse martiniquaise, Philippe Jock, le président de la CCIM, confirme le rôle moteur que doit jouer son institution notamment concernant les réformes de l'apprentissage et des entreprises.
Outre le développement des actions du pôle consulaire de formation, inauguré en décembre 2017, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Martinique (CCIM) veut prendre toute sa place dans les réformes à venir. "Les sujets ne manqueront pas", annonce Philippe Jock, son président.

Réforme de l'apprentissage
Le gouvernement Macron a lancé depuis novembre 2017, ses groupes de travail pour réfléchir à un projet de loi visant à réformer la formation et l’apprentissage. Le but est de mieux répondre à la réalité du monde du travail. La réforme est prévue pour le premier trimestre 2018. "C'est un enjeu important pour la CCIM. Qui va gérer les fonds de l’apprentissage, est-ce que ce sera confié comme certains l’imaginent, aux branches professionnelles ou à la CTM ?", s'interroge-t-il.

Loi sur les entreprises
Lors de ses voeux aux acteurs de l'économie le 15 janvier dernier à Paris, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, a annoncé le lancement d'une consultation publique dans le cadre de la future loi pour la croissance des entreprises (loi PACTE). "Là aussi nous serons vigilants pour défendre les spécificités ultramarines et singulièrement celles de la Martinique", promet Philippe Jock.
Philippe Jock
Philippe Jock, le président de la CCIM lors d'une présentation du pôle consulaire de formation à Schoelcher. ©Martinique La 1ère
Le pôle consulaire des formations 
À l'occasion de la présentation des voeux à la presse martiniquaise (jeudi 25 janvier 2018), les dirigeants de la CCIM ont montré avec satisfaction le pôle consulaire des formations, à Schoelcher. Il s'agit d'un espace de formation, qui permet de réunir étudiants, apprentis, salariés, demandeurs d’emploi et chefs d’entreprise, dans un seul espace, "avec un accueil et une pédagogie adaptés à chacun de ces publics", précise Vesna Milanovic, la directrice des formations.

"Des espaces conçus pour être fonctionnels et opérationnels pour que l’apprentissage et l’appropriation des contenus et des savoirs, soient les meilleurs en se dotant des outils technologiques les plus modernes", souligne-t-elle.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live