CFTU : peu de bus, pas de TCSP dans les villes du centre

transports
Arrêt de bus
Attente à l'arrêt des bus dans les villes de la CACEM. ©Martinique la 1re
Les bus de la CFTU ne circulent pas ou très peu, aujourd'hui (30 juillet 2020), comme hier, alors que c’est dans deux jours que le fonctionnement du transport sur la CACEM va prendre une autre direction.
Les salariés de la CFTU (Compagnie Foyalaise des Transports Urbains), ont décidé de lever le pied, car à deux jours de la fin de la délégation de service public, aucun des 350 employés n’avait signé sa convention de réaffectation, selon les syndicats.

Se pose donc la question du transfert des contrats de travail. Seuls les bus des co et sous-traitants circulent, au Lamentin, à Saint-Joseph et un peu à Schoelcher. Pas de bus ni de TCSP (Transport en Commun sur Site Propre) à Fort-de-France.
Point TCSP
Pas de transport sur le réseau du TCSP. ©Martinique la 1re
C'est la situation des conducteurs qui semble la plus compliquée. Leurs contrats s'achèvent demain (31 juillet 2020) et pour l'instant aucune convention de transfert n'a encore été signée, selon les représentants du personnel.  Ces conventions individuelles seraient parvenues à la CFTU hier après-midi, mais sans les sommes nécessaires pour régler les soldes de tout compte 

"Martinique Transport n’a toujours pas payé plus de 4,7 millions factures aux entreprises, pour la période d’exploitation allant du 1er janvier au 31 juillet 2020. Cette somme étant indispensable pour le paiement des soldes de tout compte des salariés à transférer", dénoncent les dirigeants de la CFTU.

Ça n’est pas si simple précise Louis Boutrin, le vice-président de Martinique Transport l’a évoqué lors de conférence de presse virtuelle de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

Louis Boutrin

La transition entre la CFTU et la nouvelle régie, aurait dû s'effectuer sans faille mais visiblement rien n'est simple dans l'organisation du transport dans les villes du centre (Fort-de-France, Lamentin, Schoelcher et Saint-Joseph).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live