publicité

La CFTU s'adresse au tribunal pour le déblocage de ses sites mais est déboutée

Le  tribunal de Grande instance a débouté la CFTU de sa demande en référé de lever les barrages mis en place d’une part par le dirigeant de la société TRANSCAPITALE  et d’autre part par des employés de la SOTRAVOM, affiliés au syndicat CSTM.
 

Les bus de la CFTU. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Les bus de la CFTU.
  • Bertrand Caruge
  • Publié le
Le TGI (le tribunal de Grande instance), a débouté la CFTU de sa demande en référé de lever les barrages mis en place d’une part par le dirigeant de la société TRANSCAPITALE (liquidée judiciairement au début du mois), et d’autre part par des employés de la SOTRAVOM, affiliés au syndicat CSTM.

Dans la décision notifiée cet après-midi, (mardi 18 décembre 2018), la CFTU a été déboutée, car selon les propres termes du tribunal, elle a ‘’échoué à rapporter  la preuve que les blocages Place des Almadies à Fort-de-France et au centre de maintenance du TSCP au Lamentin, sont imputables à la CSTM et Jean-Michel Pognon, Président de TRANSCAPITALE’’, de plus, la CFTU a été condamnée à leur payer à chacun, aux frais et dépens, la somme de 1000€.

En attendant bus et BHNS du TCSP ne roulent pas depuis le lundi 10 décembre 2018...
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play