Quelques militants dont ceux de la CGTM, manifestent leur soutien aux travailleurs de la santé

emploi
Militants
Manifestation de militants devant l'entrée de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France. ©CGTM
La CGTM SOEM malgré le confinement, a marqué le 1er mai, fête du travail, devant l'entrée de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France, en faveur des travailleurs de la santé dans le contexte du coronavirus.
Une trentaine de membres de la CGTM/SOEM et des militants contre l'exploitation, rassemblés devant l'entrée de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France ce 1er mai 2020. Il s’agissait de soutenir tout le personnel hospitalier sans exception. Un personnel en première ligne dans la lutte contre le Covid 19. En présence de leaders syndicaux tels que Ghislaine Joachim-Arnaud ou Daniel Gromat, une banderole a été déployée sur le nouveau bâtiment de l'hôpital. On pouvait lire en gros caractère "MERCI".

On était bien sûr loin des manifestations habituelles de la fête des travailleurs avec les défilés et les prises de parole, compte tenu du contexte du coronavirus, mais quelques agents hospitaliers sont venus à la rencontre des militants dans un grand moment de fraternité et de lutte.

"Le combat ne fait que commencer", a indiqué Ghislaine Joachim-Arnaud, la figure historique de la CGTM.
Manifestation
Manifestation devant l'entrée de l'hôpital Pierre Zobda Quiman à Fort-de-France. ©Martinique la 1ère


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live