martinique
info locale

La Chambre Régionale des Comptes est saisie à cause des 14 millions de déficit de l'Espace Sud

communautés d'agglomérations
Siège Espace Sud
Le siège de la Communauté d'Agglomération de l'Espace Sud Martinique (CAESM) à Sainte-Luce. ©E.Caberia
La Chambre Régionale des Comptes a rendu son rapport, après avoir été saisie il y a quelques mois par le préfet de la Martinique, afin de vérifier la sincérité des budgets annexes "Eau" et "Assainissement" de la Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud.
La Chambre Régionale des Comptes (CRC), a rendu son rapport, après avoir été saisie il y a quelques mois par le préfet de la Martinique, afin qu’elle vérifie que les budgets annexes "Eau" et "Assainissement" de la Communauté d’Agglomération de l’Espace Sud Martinique (CAESM), ont été votés en 2018 sur la base d’une évaluation insincère des recettes et des dépenses.
 
Le cas échéant, ce déséquilibre budgétaire serait dû à la substitution par l’Espace Sud, du SICSM (Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de Martinique) pour la gestion de l’eau potable dans les 14 communes de la zone. Le SICSM qui a notamment laissé une situation financière compliquée.
 

Des mesures afin de rétablir l’équilibre budgétaire de la collectivité


Voilà ce que la Chambre Régionale des Comptes attend de l’Espace Sud. La CRC qui pointe du doigt des irrégularités, d’autant que le budget principal et les budgets annexes de 2018 ont été votés à des dates différentes et au-delà du délai légal précise la chambre.
 
Cette dernière évoque aussi des écritures manquantes, ou encore l’absence de compte de liquidation censé prévoir les conséquences comptables, budgétaires et patrimoniales de la prise de compétence de l’Espace Sud.
Banderole Espace Sud
©(FB) CAESM
Et puis il y a cet encours de dettes bancaires de plus de 27 millions d’euros qui figurait au passif de l’ex gestionnaire de l’eau, ce qui a contraint la collectivité à solliciter le réaménagement et la renégociation de plusieurs prêts, sans parler des litiges avec des sous-traitants.
 
Conséquence : plus de 14 millions de déficit l’an dernier pour la Communauté d’Agglomération du Sud, d’où la sonnette d’alarme du gendarme des Comptes publics, qui recommande des corrections sur le comptes administratif de la CAESM pour son budget 2019.
Publicité