publicité

Les Chambres de Métiers et d’Artisanats d’Outre-mer remontées contre l’Etat

Les présidents des CMA (Chambres de Métiers et d’Artisanat) d’Outre-mer réunis à Paris, tirent le signal d’alarme dans une motion commune pour demander que leur situation jugée critique, soit prise en compte par l'Etat. Une journée morte est prévue le 17 octobre 2019.

Siège de la CMA Martinique © CMAM
© CMAM Siège de la CMA Martinique
  • Gervais Nitcheu / Nordine Bensmail / Guy Etienne
  • Publié le , mis à jour le

Les Chambre de Métiers et de l’Artisanat souffrent d’un manque à gagner depuis la modification de la loi de finance 2018.

C’est le cri d’alarme lancé collectivement par ces établissements publics. Elles attendent une réponse de l’État depuis plusieurs mois et surtout, une compensation budgétaire. Ces chambres consulaires ultramarines se disent particulièrement impactées par la modification de leurs ressources financières. Elle viennent de signer à Paris une motion, pour demander que leur situation soit prise en compte.

CMA

Bernard Stalter, président de la fédération des Chambres de Métiers et de l’Artisanat d'Outre-mer
Cette diminution budgétaire est estimée à -20% en moyenne pour ces chambres d'Outre-mer, sans compensation souligne Henri Salomon. Le président de la CMA de Martinique parle d’"inégalité de traitement entre les territoires et l’hexagone".

CMA

Henri Salomon, président de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Martinique
Les Chambres de Métiers et d’Artisanat d’Outre-mer annoncent d’ores et déjà une journée morte prévue le 17 octobre 2019.

Sur le même thème

  • artisanat

    Martisan'art : un salon réussi et des suites prometteuses

    Le salon des artisans d’art de la Martinique a refermé ses portes hier soir (dimanche 25 mars) après deux jours d'exposition à Schoelcher. Le Martisan'art, vitrine du savoir-faire de nos artisans d’art, a regroupé une quarantaine d'exposants dans le secteur des bijoux, de la décoration et de la mode

  • artisanat

    Le chapeau bakoua devient un accessoire de mode

    C’est une créatrice qui mérite le détour. Sandra Marie-Louise, a décidé de se lancer dans la création de chapeaux bakoua. Installée au François, la jeune femme a organisé deux journées portes ouvertes les 29 et 30 avril à sa boutique atelier pour faire découvrir ses créations.

  • artisanat

    L'artisan Robert Manscour embellit le verre

    Dans le cadre de la semaine de l'artisanat, la chambre de métiers et de l'artisanat est allée à la rencontre des artisans en milieu rural. Immersion dans l'atelier de Robert Manscour, un artisan qui travaille le verre depuis 30 ans dans la campagne de Trinité.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête