martinique
info locale

Le champignon fusarium oxysporum, menace (aussi) la production de banane aux Antilles Françaises

environnement
Banane
Bananiers attaqués par la fusariose ©Cirad, T.Lesco
L’économie de la banane est en effervescence depuis plusieurs mois. Un champignon, le fusarium oxysporum, menace la production mondiale car il se dissémine rapidement. Dans la région des Antilles, les autorités sanitaires et les planteurs sont sur le qui-vive.
Parti d’Asie, le champignon très résistant fait déjà des ravages en Colombie. Et vu la mondialisation des échanges commerciaux, le risque de contamination est bien présent dans les pays environnants et notre région.

C’est une nouvelle menace qui plane sur les producteurs de banane. Une menace bien plus grande que la cercospirose ou le charançon. Le Fusarium oxysporum a déjà mis à terre la production mondiale de la banane dans les années 50.
 

Résistant pendant au moins 30 ans !


Ce champignon met les plantations à l’agonie et empêche au planteur de produire des bananes sur ces sols, car les spores du Fusarium sont très résistantes. Elles pourraient survivre plus de 30 ans dans le sol, et contaminer les terres avoisinantes au grès des ruissellements et des déplacements de marchandises ou de personnes. Aucun traitement ne l’éradique.

Cette perspective est catastrophique pour la production phare de Guadeloupe et de Martinique.

(Re)voir notre reportage avec Marc François Calmo et Patrick Guitteaud.
champignon qui menace la production mondiale de bananes ©martinique
Cette information intervient au moment où une commission de l'Assemblée Nationale cherche à faire la lumière sur l'utilisation et les conséquences du chrlodécone en Guadeloupe et Martinique.
Publicité