Chemin de croix du Vendredi Saint en Martinique : les catholiques expriment leur dévotion

religion
Chemin de croix en Martinique
Chemin de croix des fidèles catholiques à Saint Pierre, à Fort-de-France (avec Monseigneur Macaire) et au Carbet. ©Daniel Betis
Le chemin de croix 2022 a permis à de nombreux catholiques de manifester leur dévotion et suivre avec piété la passion du Christ dans toutes les paroisses de l'île. Carbet, Saint-Pierre et Fort-de-France sont des exemples de témoignages vivants, où nous étions présents.

L’assouplissement des règles sanitaires permet à toutes les églises de la Martinique de se retrouver et aux chrétiens de participer au chemin de croix avec ferveur.

Ce vendredi matin (15 avril 2022), les pèlerins s'en donnent à cœur joie. Cette année, beaucoup de jeunes participent notamment à Saint-Pierre et Fort-de-France.

Chemin de croix
À Saint- Pierre, curé et enfants de chœur ont partagé avec les fidèles la passion du Christ. ©Daniel Betis

La même ardeur en 3 lieux différents 

Chemin de croix
La paroisse Saint-Jacques du Carbet a fait son chemin de croix. ©Daniel Betis

Au Carbet, il est 7 heures, le chemin de Croix s'élance de la paroisse Saint-Jacques vers le quartier avoisinant. Le soleil s'éveille et laisse apparaître une auréole. Le père Luc Philippon lit les évangiles et à chaque station des témoignages sont  apportés.

À Saint Pierre, ville d'art et d'histoire, il est 7h 30, les fidèles ont pris possession du jardin de la place Ernoult, du nom du premier maire après l'éruption de la montagne Pelée. 

À l'ombre des arbres et sur un tapis de feuilles jonchant le sol, le vicaire Arnaud Serge Houevoyeha partage la passion du Christ avec les paroissiens au rythme du chant choral.

Chemin de croix
Monseigneur David Macaire portant la croix. ©Daniel Betis

Fort-de-France, 10h 15, Monseigneur Macaire parti avec de nombreux jeunes de la paroisse Christ-roi, située sur le boulevard Général de Gaulle, gravit les marches du Calvaire en portant la croix. 

Tout au long des 14 stations, l’Archevêque de Saint-Pierre et de Fort-de-France  apporte des éléments aux pèlerins "permettant de fortifier la foi chrétienne et aider chacun à faire son introspection dans le mystère de l’amour de Dieu", indique t-il.

Chemin de croix
Une foule importante au calvaire de Fort-de-France. ©Daniel Betis

Saint Pierre, Carbet et Fort-de-France, trois lieux différents avec des fidèles ayant la même ardeur, la même démarche et la même foi.

Le vendredi saint

Le Vendredi Saint, célébré par toutes les églises chrétiennes, symbolise l’histoire de Jésus. Trahi par Judas, renié par Pierre, arrêté, accusé d’être fauteur de troubles, flagellé, humilié et condamné à être crucifié entre 2 criminels.

La passion se déroule en 14 stations jusqu’au Golgotha. L’église appelle ses fidèles à méditer sur le mystère de la mort du Christ et l’œuvre du salut.

C'est un jour important pour les chrétiens catholiques. Il s’agit du sacrifice du fils de Dieu pour les hommes mais aussi du renouveau spirituel selon les textes liturgiques.

Ce sont les franciscains qui au 14e siècle ne pouvant se rendre à Jérusalem occupé par les turcs, décident de reproduire le calvaire

Chemin de croix
Les habitants de Saint Piere au jardin de la place Ernoult. ©Daniel Betis