Chlordécone : des artistes tournent un clip pour dire "non à la prescription"

chlordécone
Danseurs et drapeaux
Tournage d'un clip pour dire non à la prescription dans la procédure judiciaire dans l'affaire chlordécone. ©Martinique la 1ère

La place de la Savane à Fort-de-France (20 mars 2021), cadre du tournage d'un clip militant initié par des jeunes. Ils refusent l'éventualité d'une prescription dans la procédure judiciaire de l'empoisonnement des terres par la chlordécone aux Antilles françaises. 

De jeunes artistes se mobilisent et crient leur révolte en dansant sur la place de la Savane samedi (20 mars 2021) à Fort-de-France.

Une soixantaine de jeunes gens ont ainsi répondu à un appel lancé sur les réseaux sociaux par une danseuse professionnelle.

Le but est de réaliser un clip militant contre le non-lieu présumé dans le dossier judiciaire de l'empoisonnement des terres par le chlordécone aux Antilles françaises. 

C'est le fameux 13 janvier 2020 où il y avait cette manifestation devant le palais de justice de Fort-de-France. Je suis descendu un moment et le peu que j'ai vu, m'a ouvert les yeux. (...) C'est ce que je raconte dans le son. 

Jahylon, auteur-compositeur de "Mové tanb".

(Re)voir le reportage d'Irènes Emonides et Thierry Sokkan.

Clip "non à la prescription" dans le scandale chlordécone