Circulation routière perturbée par une opération Molokoy entre Lamentin et Fort-de-France

social
Opération Molokoï 1
Opération molokoï entre Lamentin et Fort-de-France. ©Jean-Claude Samyde
La circulation routière est perturbée ce lundi 28 septembre 2020. Le syndicat CFDT en soutien à Oswaldo Florimont, salarié licencié de Peugeot Martinique, a lancé une opération Molokoy. Le convoi est parti à 6 h11 de Carrère au Lamentin en direction de Fort-de-France. 
Une opération Molokoy (ralentissement) se déroule depuis le quartier Carrère (Lamentin) vers Fort-de-France, ce lundi 28 septembre 2020, à l'initiative des grévistes de l'entreprise Blue Automobile.

(Re)voir notre direct.

Sensibiliser la population


Pour le syndicat CFDT qui soutient un salarié licencié de l'entreprise, c'est une manifestation d''envergure face à l'enlisement de la situation entre la direction et l'employé licencié.

La direction reproche au commercial un entretien tendu avec une cliente, à la recherche d'informations pour l'achat d'une voiture. La plaignante, Kanel Léger, championne de boxe, a dénoncé sur le compte Facebook de l'entreprise, l'attitude du vendeur.
Oswaldo Florimont
Oswaldo Florimont, le vendeur automobile licencié. ©Martinique la 1èr
Après quatre semaines de mobilisation, la CFDT "passe à l'offensive" ce lundi matin. Le syndicat dénonce un licenciement jugé "abusif." 

Devant l’indifférence des dirigeants de cette entreprise eu égard à la situation de licenciement abusif du camarade Oswaldo Florimont, les salariés appellent tous ceux et toutes celles qui s’opposent à l’injustice et à la méchanceté, à participer à cette opération d’envergure le lundi 28 septembre 2020.

Eric Picot secrétaire général de l'UIRM/CFDT


Du ressort des prud’hommes


Du côté de la direction de Blue automobile, Patrick  Ouensanga ne souhaite pas revenir sur sa décision de licenciement par respect pour ses clients.

La situation est bloquée depuis le 7 septembre 2020, date du début de la mobilisation d'une partie du personnel de l'entreprise.

Par référé, le 14 septembre, Le tribunal a ordonné aux grévistes "de cesser et faire cesser immédiatement et sans délai les entraves à la liberté du travail, à la libre circulation des biens et marchandises" sous peine d'astreinte de 3 000 euros par infraction constatée et par personne". Les accès de l'entreprise au Lareinty (Lamentin) ont été libérés et pour la direction, ce litige est uniquement du ressort des prud’hommes.
Direction de Peugeot
Patrick Ouensanga, le directeur général de Blue Automobiles. ©Martinique la 1ère

Perturbation sur les routes


La première opération s'est déroulée le mardi 22 septembre dernier. Des salariés de l'entreprise ont quitté la concession au Lareinty en direction d'une autre unité automobile appartenant au groupe Aubéry à Place d'Armes.

La circulation routière est perturbée. Le convoi a pris la direction du port de Fort-de-France après un arrête devant l'entreprise au Lamentin. Les grévistes iront à la rencontre des syndicats qui sont solidaires d'Oswaldo Florimont.  

Entre-temps le salarié licencié a obtenu le soutien des activites du mouvement MUN et des militants RVN (rouge vert et noir).
Opération Molokoï 3
Opération Molokoï entre Lamentin et Fort-de-France.(lundi 28 septembre 2020). ©Jean-Claude Samyde

"Le mois de septembre sera catastrophique" annonce le directeur de l'entreprise

 

Nous sortions d'une période de Covid de deux mois qui nous a été extrêmement néfaste. Nous commencions à sortir la tête de l'eau avec des moins de juin, juillet et août très satisfaisants. (...) Très clairement ce mois de septembre va être catastrophique et va impacter durement les finances de l'entreprise.

Patrick Ouensanga Directeur Général de Blue Automobiles (Peugeot Martinique)

Les Outre-mer en continu
Accéder au live