martinique
info locale

Clinique Sainte-Marie : Saint-Paul a fait une offre de rachat

santé saint-paul
clinique Sainte-Marie
L'entrée de la clinique Sainte-Marie. ©Alain Livori
Le Tribunal de Commerce doit statuer sur l’avenir de la clinique Sainte-Marie, en redressement judiciaire depuis plusieurs mois. Plusieurs options sont possibles : la validation du plan de continuation de la direction, la prolongation de la période d’observation ou le rachat de la structure.
Que deviendra la clinique Sainte-Marie ? L’établissement en redressement judiciaire depuis plusieurs mois attend la décision du Tribunal de Commerce.  

Plusieurs hypothèses


Soit les juges valident le plan de continuation de la direction, soit ils prolongent la période d’observation, soit ils officialisent le rachat de la structure. Concernant cette dernière hypothèse, un repreneur s’est déjà déclaré, il s'agit de la clinique Saint-Paul. Selon nos informations, c’est la seule offre de reprise connue, à ce jour.

De là à dire que le propriétaire de Saint-Paul sera aussi celui de Sainte-Marie, c’est un pas qu’Henri Nagapin refuse de franchir. Le patron du groupe Kapa Santé n’y croit même pas beaucoup. Selon lui, l’offre déposée n’est pas assez importante. 

Pourtant cette option est privilégiée par les salariés CDMT. Pour eux, un changement d’actionnaire mettrait fin à l’actuelle gestion qui a plongé la clinique de Cluny dans la crise.

Le bilan de Kapa est lourd, une dette de plusieurs millions d’euros, un manque de médecins, des bâtiments vieillissants, sans compter la fermeture de la maternité. 
Mais Henri Nagapin ne désespère pas de redonner à la clinique ses lettres de noblesse. Il proposera notamment aux juges un plan d’apurement des dettes sur 10 ans. Des travaux de rénovation sont également prévus. 
Si la relance est l'option choisie, elle ne se fera pas sans douleur. Près d’une trentaine de salariés ce qui représente 1/5e des effectifs devront partir, de gré ou de force. 
Publicité