publicité

Des collégiens se préparent au diplôme national du brevet comme des sportifs

En amont des épreuves du brevet des collèges qui se dérouleront les 29 et 30 juin, des collégiens de Godissard se préparent de manière originale. Ils participent à un stage de révision des compétences d'une semaine à l'internat du lycée nord-caraïbe de Bellefontaine, encadrés par leurs professeurs.

Quarante-huit élèves participent à ce stage de révision des compétences durant une semaine. © S.M.
© S.M. Quarante-huit élèves participent à ce stage de révision des compétences durant une semaine.
  • Guy Etienne - Peggy Pinel-Féréol
  • Publié le
Comment aider les élèves de 3e à rester concentrés avant les épreuves du brevet, alors que le passage en seconde est déjà dans la poche ? C'est cette interrogation qui a motivé ce projet de stage de révisions organisé par le collège Jacqueline Julius de Godissard.
"Il y a un coordonnateur de l'action pour des révisions intensif sur les disciplines du diplôme national du brevet", précise la principale Raphaëlle Martel-Mauvois.
Les collégiens travaillent par petits groupes avec leur professeurs. © S.M.
© S.M. Les collégiens travaillent par petits groupes avec leur professeurs.
L'autre objectif de cette initiative est de lutter contre l'absentéisme de la fin du mois de juin avant le brevet. Mais pour ces élèves qui passeront bientôt d'un établissement à un autre, c'est aussi l'opportunité de découvrir et d'appréhender en amont, leur futur univers scolaire.
Selon Armand Flaune, le proviseur du lycée nord-caraïbe il s’agit d’une transition qui se fait en douceur "ça peut leur donner une idée de ce qui va se passer après et ça peut être l'occasion de petits échanges très formateurs et constructifs" poursuit-il. 
 

"Au vert" durant une semaine

Quarante-huit élèves participent à ce stage de révisions d’une semaine (du lundi 19 au vendredi 23 juin). Ils considèrent cette expérience comme positive, d'autant que la vie en internat durant une semaine, est une belle occasion de conquérir un peu d'autonomie.
"À la maison on n’aurait pas révisé aussi intensivement" dit Sarah Baste, "c'est presque un programme personnalisé pour les élèves pour qu'ils puissent aller au-delà de leur difficulté pour avoir leur brevet et au-delà" rajoute William Monjoly.
Les élèves travaillent de 8h à midi et de 13h à 16h. La concentration est de rigueur. © S.M.
© S.M. Les élèves travaillent de 8h à midi et de 13h à 16h. La concentration est de rigueur.
Quant aux professeurs qui encadrent ces adolescents, ils jugent positive eux aussi cette première expérience. Dorisse Fongue, professeur de lettres : "ils seraient restés à la maison, nous sommes certains qu'ils n'auraient pas eu l'occasion de travailler concrètement de 8 heures à midi et de 13 heures à 16 heures. Pour beaucoup c'est aussi la première fois qu'ils quittent leurs parents".

Selon les responsables du collège Jacqueline Julius, les premiers retours sont satisfaisants. Une évaluation de ce stage délocalisé est prévue la semaine prochaine entre les deux établissements.
Une expérience originale qui pourrait faire des émules, dans d'autres collèges de Martinique.

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play