"Colonisation et esclavage" le film de Jocelyn Jonaz a décroché 9 distinctions en Afrique aux USA et en Inde

cinéma
Jocelyn Jonasz
Jocelyn Jonaz réalisateur ©JCS
Neuf Awards décrochés dans plusieurs festivals, le film documentaire "Colonisation et Esclavage', (version internationale) du réalisateur Jocelyn Jonaz-Catan a été primé en Afrique aux USA, et récemment en Inde. Le documentaire a été écrit par Jocelyn Jonaz et l'historien Armand Nicolas avec une analyse du professeur psychiatre Aimée Charles Nicolas.

L'année 2022 commence sous de bons auspices pour le réalisateur martiniquais Jocelyn Jonaz. Trois nouveaux prix ont été décernés  à son film-documentaire "Colonisation et Esclavage".

Le Tamil Nadu Film Festival, plateforme de présentation des cultures du monde, a attribué trois titres à ce film : meilleure documentaire, meilleure musique et meilleure direction musicale.

Cette version internationale du film (86 mn) nous ouvre le monde entier. Je veux insister sur l’aspect musical car étant moi-même musicien, j’ai consacré un effort certain à la bande sonore du film qui est déjà primée dans plusieurs festivals. Je salue mon équipe musicale dirigée par Joël Héloïse mon arrangeur, un génie martiniquais. Chaque fois qu’on parle de la Martinique, je suis fier

Jocelyn Jonaz - Réalisateur

Jocelyn Jonasz
Tableau de récompenses du documentaire de Jocelyn Jonaz ©D.R

Une écriture forte 

Qu’est-ce qui fait marcher le film de Jocelyn Jonaz ?

Plusieurs personnes cherchent à percer le secret. La réalité serait peut-être liée à la thématique, ce film s’intègre dans le cadre de  la décennie des personnes d'ascendance africaine, lancée par l’ONU (2015-2025). 

Ce magazine de 86 minutes traite de l’histoire de Madjaka, un marron vivant dans les bois d'une habitation. Il va remémorer l'histoire tragique et inhumaine de l'esclavage. Le documentaire a été écrit par Jocelyn Jonaz et l'historien Armand Nicolas avec une analyse du professeur psychiatre Aimée Charles Nicolas. 

J’ai cru à notre patrimoine historique sans victimisation, en faisant sauter les verrous français et martiniquais avec une traduction juste de la trame. Le monde via l Afrique et l’Inde me donnent raison à travers ces nombreux prix ou awards prestigieux qui ne laissent plus aucune place au doute.

Jocelyn Jonaz - réalisateur

Des prix prestigieux en Inde

En un mois,  ce grand pays d'Asie du Sud, (6 fois la France hexagonale), avec plus d’un milliard d’habitants est en train de le consacrer.   Cela prend de l’importance, car en Inde, l'industrie cinématographique est le troisième marché de la planète.    

Colonisation et Esclavage décroche deux awards à Pondichéry (décembre 2021) au festival international du film Indo French : meilleur réalisateur musical et celui du meilleur documentaire avec une mention honorifique  ''spécial jury Awards'.  

Joslen Jonas
Jocelyn Jonaz, réalisateur du documentaire "Esclavage et colonisation aux Antilles françaises" ©Martinique la1

Le "Hodu-festival" lui décerne la palme du meilleur documentaire tandis que le Festival international d’Andaman et Nicobar symbolisé par une île et un cocotier « arbre de vie » le  récompense pour le meilleur thème musical .

Nul n’est prophète dans son pays, je commence à le croire sérieusement car quand ceux qui se donnent le droit de juger votre film localement avec un regard obtus en vous refusant d’éventuelles aides publiques "normales" ou de diffusion en tv il y a de quoi réfléchir sur nous-mêmes.

Jocelyn Jonaz - réalisateur

617ea7f25d757_jonaz.jpg
Le documentaire du réalisateur martiniquais Jocelyn Jonaz ©J.J

"Colonisation et esclavage" a raflé en octobre 2021, l'Award du Caribbean Folklores Stories au festival de Garifuna, à Los Angeles aux États-Unis. En janvier 2021, Joceyn Jonaz  a reçu l'award de la découverte de l'année au Nigeria