Commémoration du 22 mai : interactivité culturelle à l'école Aristide Maugée de Fort-de-France

éducation
Commémoration du 22 mai : interactivité culturelle à l'école Aristide Maugée de Fort-de-France ©D. Bétis
Les enseignants de l'école bilingue Aristide Maugée de Trénelle quartier de Fort-de-France ont voulu placer la jeunesse au cœur de la commémoration de l'abolition de l'esclavage. Un spectacle qui fait référence à cette période débouche sur une dynamique pédagogique permettant aux élèves de se distraire et de poser des questions.

L'école Aristide Maugrée est devenue une scène géante avec des comédiens et des musiciens internationaux. Une interactivité culturelle voulue par l'encadrement et qui portait sur l’histoire et l’identité de la Martinique.

Le "Kwi rieur"spectacle du SERMAC (Service Municipal d'Actions culturelles de Fort-de-France) a été proposé aux élèves. Ils ont suivi ce conte qui crée une dynamique pédagogique.

education
Les enfants de L'école bilingue Aristide Maugée regardent le spectacle ©Daniel Bétis

Une  interactivité de tolérance et de bienveillance portée par le conte

Le conte musical intitulé "le Kwi rieur" a très vite habité la cour de l’école à Trénelle avec le chanteur haïtien James Germain, le Malien Djeli Moussa, le Sénégalais Kacine Camara.

Les écoliers ont pu découvrir, la caisse de résonance de beaucoup d’instruments africains fabriqués à partir de la calebasse. Ils ont pu vivre la tradition du conte avec Elie Pennont et Nestor Migéré.

éducation
de gauche à droite : Sophie Grougi Directrice de Cabinet, Chantilly Beuzelin, Directrice de l'École, M. Gabut, inspecteur de l'éducation Nationale, Didier Laguerre Maire de Fort-France et Corinne Gau Directrice Académique Adjointe de l'éducation Nationale ©Daniel Bétis

L’école Aristide Maugée est à l’origine du projet académique de classes bilingues mises en place par l’ancien recteur Pascal Jan.